Contestant l’élection de Jean Marie Ogandaga au bureau politique du PDG, pour le compte de la fédération A du premier arrondissement d’Akanda, le 12 novembre ; Marie-Thérèse Vane a déposé un recours auprès du secrétariat exécutif. L’actuel ministre de la Fonction Publique a été élu avec 680 voix contre 229 voix sur 400 votants.

Dr Marie-Thérèse Vane et Jean Marie Ogandaga côte-à-côte. © D.R.

 

En course pour le renouvellement de son mandat au sein du bureau politique de la fédération A, du premier arrondissement d’Akanda, Marie-Thérèse Vane a été battue le 12 novembre par son adversaire, l’actuel ministre de la Fonction publique, Jean Marie Ogandaga. Contestant cette victoire, Marie-Thérèse Vane a déposé un recours 24 heures après le scrutin, dénonçant des nombreuses «irrégularités».

Et pour cause ! Jean Marie Ogandaga a été élu avec 680 voix contre 229 voix sur 400 votants. Une situation ubuesque ! «Cette situation, dont on mesure aisément la duplicité et la fraude organisée a été bien dommageable à ma candidature. Par ailleurs, elle n’est pas de nature à créer ou à renforcer l’unité de notre circonscription politique en particulier et celle de notre grand parti en général», a-t-elle déploré.

Selon Marie-Thérèse Vane, les entraves à l’expression de la démocratie au cours de ce scrutin ont été nombreuses.

Dès le début des opérations de vote, les électeurs ont été désagrément surpris par l’absence des listes des candidats. Les tractations pour trouver une solution à ce problème ont conduit à l’ouverture tardive du bureau de vote à 16 heures, pourtant prévue à 8 heures 30 minutes. La volonté de tricher était manifeste : on a délibérément omis de présenter les membres des bureaux de vote.

Par ailleurs, curieusement, pendant que le vote s’effectuait, le maire du premier arrondissement d’Akanda a débarqué dans le bureau de vote pour changer les scrutateurs au milieu du processus électoral. Du jamais vu.

A l’arrivée, un résultat qui défie toute logique. Le nombre des voix exprimées est largement au-dessus du nombre des électeurs inscrits sur la liste.