Confirmant sa non-participation aux prochaines élections législatives, le 7 avril à Libreville, André Dieudonné Berre a juré fidélité au Parti démocratique gabonais (PDG), qu’il n’a nullement l’intention de quitter.

André Dieudonné Berre, le 7 avril 2018, à Libreville. © Gabonreview

 

Dans l’air du temps depuis quelques jours, André Dieudonné Berre a confirmé, le 7 avril à Libreville, sa non-participation aux prochaines élections législatives. «Même si j’ai encore la force et que je peux toujours réfléchir et contribuer, j’estime qu’après 48 ans il faut laisser la place aux plus jeunes. Je ne me présente pas, je ne suis donc pas candidat aux prochaines élections législatives», a déclaré le politicien de 78 ans, qui s’exprimait à l’occasion de la célébration en différé des 50 ans du PDG, dans le 1er siège du 1er arrondissement de Libreville.

«Je ne me présente pas pour permettre à la base qui s’est prononcée, de proposer un candidat qui sera naturellement copté par le PDG, sous l’égide de notre distingué camarade. Ainsi choisi, c’est ce candidat qui portera les couleurs du parti pour le 2e siège du premier arrondissement de Libreville», a-t-il ajouté. Toutefois, l’ancien maire de Libreville a insisté sur le fait que cette décision ne signifie en rien sa mort politique. Bien au contraire. «Je le redis solennellement : on ne quitte pas un navire sur lequel on a  navigué plus des 2/3 de sa vie. Je demeure et resterai au PDG jusqu’à la fin de mes jours, car je fais partie des derniers gardiens du temple», a-t-il affirmé.

Ce dernier entend désormais endosser un nouveau rôle au sein du parti, comme il l’avait déjà laissé entendre. «J’ai beaucoup d’expérience, car j’ai vécu plusieurs vies. Par conséquent, je suis à la disposition du PDG, des jeunes et moins jeunes qui auront besoin d’encadrement. Je ne quitte pas le navire», a conclu André Dieudonné Berre.