Assurant l’intérim à la tête de la Confédération patronale gabonaise (CPG) depuis février 2016, le directeur général exécutif de Ceca-Gadis est candidat à la présidence de cette entité.

© directinfosgabon.com

 

Jusqu’ici président par intérim de la Confédération patronale gabonaise (CPG), Jean-Bernard Boumah s’est officiellement porté candidat à la présidence de cette entité, en janvier dernier. Le scrutin se tiendra le 24 février prochain.

«Je suis candidat à la présidence de la CPG car j’ai l’intime conviction que notre pays peut retrouver une croissance vigoureuse et durable. Nos entreprises ont du potentiel ; nos entrepreneurs de l’énergie et du talent. Nous pouvons ensemble faire du Gabon une terre d’épanouissement pour l’entrepreneuriat», a déclaré le candidat.

Jean-Bernard Boumah entend ainsi donner à la CPG, les moyens nécessaires pour lui permettre de jouer pleinement son rôle d’«avocat des entreprises gabonaises». Il préconise ainsi des évolutions majeures afin de moderniser la gouvernance et l’organisation interne de l’institution. La Confédération doit également, selon lui, redoubler d’efforts pour encourager l’entrepreneuriat et toutes formes d’initiatives privées.

Multipliant les propositions en matière de compétitivité, d’accès au financement, de formation, etc., il ne manque jamais de rappeler que ce sont les entrepreneurs qui créent les richesses et les emplois. «La CPG doit inciter les pouvoirs publics à bâtir un environnement économique et social favorable à l’éclosion et au développement des entreprises gabonaises», a-t-il lancé.

Ces derniers mois, en effet, Jean-Bernard Boumah s’est illustré dans l’épineux dossier du règlement de la dette intérieure de l’Etat, en défendant âprement les intérêts des entreprises gabonaises. Directeur général exécutif de Ceca-Gadis, leader local de la grande distribution, Jean-Bernard Boumah assure l’intérim à la tête de la CPG depuis le départ Madeleine Berre, appelée au gouvernement.

Responsable patronal expérimenté et ancien président du Syndicat des importateurs et exportateurs (Simpex), il est également vice-président de la Chambre de Commerce du Gabon et président du conseil d’administration du Centre de gestion agréé de Libreville.