Alors que l’équipe se prépare depuis une semaine à Lambaréné pour la rencontre face au Burkina-Faso prévue le 14 juillet, comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de 2019 au Niger, Alain Miyogho a déserté le groupe le 30 juin pour une destination inconnue.

Alain Rodrick Miyogho, lors du match Gabon-Ghana, le 17 mai 2017, à Port Gentil. © Muzi Ntombela/BackpagePix

 

Installée à Lambaréné depuis une semaine pour peaufiner la préparation de la rencontre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (U20), prévue le 14 juillet face au Burkina-Faso, l’équipe du Gabon a enregistré la désertion d’Alain Miyogho, l’une de ses pièces maîtresses.

«Nous avons enregistré un fait inédit. Le jeune joueur Alain Miyogho a pris ses effets sans informer les dirigeants et ses coéquipiers et a pris une destination inconnue jusqu’à ce jour», a déclaré Anicet Yala sur les antennes de Radio Gabon.

Toutefois, a relevé le sélectionneur, «les dirigeants sont à la recherche du joueur et dans quelques jours les Gabonais sauront les raisons ayant motivé son acte et la destination qu’il a prise».

Alain Miyogho a quitté ses coéquipiers à quelques heures de la rencontre amicale que les Panthères ont livrée face aux Eperviers du Benin le 30 juin à Libreville. Un match qui s’est soldé par la victoire des poulains d’Anicet Yala sur un score de (3-2). Sociétaire de Mangasport et âgé de 19 ans, Alain Miyogho est le principal meneur de jeu de l’équipe nationale.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga