Didier Ovono Ebang, international gabonais, a annoncé le 23 août son retour au sein de la sélection nationale.

Didier Ovono Ebang. © D.R.

 

Après avoir mis un terme à sa carrière internationale en mai dernier, après l’élimination prématurée du Gabon lors de la Coupe d’Afrique des nations (Can), Didier Ovono Ebang a décidé de revenir en sélection. Le gardien des Panthères du Gabon a donc annoncé, le 23 août, son retour au sein de l’équipe nationale, à quelques jours des rencontres qualificatives de la coupe du monde 2018, prévue en Russie.

La décision du sociétaire de Paris FC, en ligue 2 française, aurait été motivée, indique-t-il, par l’appel téléphonique reçu du sélectionneur du Gabon, José Antonio Camacho. «Il m’a contacté il y a trois ou quatre jours pour me demander si je serai de nouveau prêt à jouer pour mon pays. Notamment en vue des quatre derniers matches éliminatoires pour la coupe du monde 2018. Il m’a proposé de réfléchir», a expliqué Didier Ovono sur les antennes de Radio France internationale.

Âgé de 34 ans, avec 106 sélections en équipe nationale, Didier Ovono Ebang voudrait, avec ce retour, aider le Gabon à décrocher son ticket pour une phase finale de coupe du monde. «Si je peux aider mon pays à se qualifier pour la Coupe du monde, il est normal d’avoir accepté de revenir. Et puis, je pense qu’il sera bon pour moi d’avoir du temps de jeu avec les Panthères», a déclaré Didier Ovono  Ebang.

Au moment où Didier Ovono Ebang annonce son retour en sélection, le Gabon s’apprête dans le cadre des éliminatoires dans le groupe C de la coupe du monde 2018 prévue en Russie, à disputer une double confrontation les 2 et 5 septembre contre la Côte-d’Ivoire. Dans cette poule constituée également du Mali et du Maroc, la Cote d’Ivoire fait cavalier seul en tête avec 4 points. Elle est suivie du Gabon et du Maroc détenteur chacun de 2 points.

Le sort de la sélection gabonaise sera connu à la fin des deux rencontres décisives qu’elle entend disputer le 2 octobre face au Mali et le 6 novembre contre le Maroc.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga