Après l’obtention d’un appui financier auprès de l’Union européenne en 2014 pour la mise en œuvre du Programme d’appui à la gouvernance sectorielle (PAGOS), l’Agence nationale de parcs nationaux (ANPN) en est arrivée à doter les aires protégées du Gabon d’un logo et des panneaux signalétiques permettant de maximiser leur attractivité touristique.

© DocPlayer.fr

 

Dans le cadre de ses actions de protection et valorisation de l’environnement au Gabon, l’Agence nationale de parc nationaux (ANPN) avait obtenu, en mai 2014, un appui financier auprès de l’Union européenne pour mettre en œuvre le Programme d’appui à la gouvernance locale (Pagos), lui-même articulé autour de deux devis programmes (DP1 et DP2).

Panneaux signalétiques. © ANPN

Le premier Devis programme (DP1), financé à hauteur de 660 millions entre mai 2014 et 2015, visait entre autres la lutte contre le braconnage à travers le renforcement de la surveillance aérienne, favoriser la participation des habitants vivant à proximité des parcs nationaux à la bonne gestion des aires protégées. Il visait en outre à former personnel de l’ANPN, de la DGEPN (Direction générale des écosystèmes et parcs nationaux) et des entreprises privées au respect des études d’impact environnemental dans les zones tampons des parcs nationaux. A cet effet, les activités du DP1 ont permis d’obtenir en 13 mois, des outils supplémentaires ayant favorisé le fonctionnement de l’ANPN, notamment le service implication de communautés locales à travers la création des CCGL et du premier modèle de contrat de gestion de terroir.

Elles ont également permis d’obtenir le services zones périphériques à travers les outils et les formations réalisés par le Bureau d’études Biotope pendant 6 mois, ainsi que le service surveillance avec l’étude d’optimisation des survols aériens, l’opérationnalisation des avions et l’achat du matériel pour optimiser la surveillance aérienne.

Le deuxième Dévi programme (DP2), quant à lui, a démarré en juin 2015 jusqu’au 28 février 2017. Avec un financement d’1 milliard de francs CFA, il visait pour sa part, quatre activités, notamment la création des panneaux signalétiques et les logos destinés à compléter les activités du DP1.

Rôle de panneaux logos et signalétiques

Quelques logos de parcs. © ANPN

Fabriqués localement avec un matériel durable, tenant compte des contraintes liées à la préservation de l’environnement, les panneaux signalétiques permettront aux visiteurs de parcs d’apprécier la faune et la flore du Gabon mais aussi de comprendre le fonctionnement de différents écosystèmes qui la composent. Leur fabrication et mise en œuvre ont été rendues possibles grâce à l’expertise de la Société Biotope, spécialiste en ingénierie écologique des projets d’aménagement en milieu protégé, qui était chargée par l’ANPN de définir une gamme complète de panneaux signalétiques et de structures d’informations et d’accueil du public.

Cette signalisation aura pour rôle de localiser l’aire protégée dans un contexte régional et de pouvoir s’y rendre, de pouvoir le projeter dans l’espace et de localiser au sein de l’aire protégée (in situ). Les panneaux permettront en outre, de localiser les points remarquables de l’aire protégée et de pouvoir les visiter, comprendre le fonctionnement du site, des écosystèmes et d’interagir avec l’espace naturel visité. Ils permettront également de faire respecter les règlementations et de favoriser les bons comportements, de s’informer de manière générale sur la richesse des aires protégées, de se reposer et de retrouver des espaces multifonctionnels de service (espaces ombragés, points d’eau, toilette et bancs).

Pour cela, un catalogue recensant tous les panneaux signalétiques devant être positionnés dans une aire protégée au Gabon a été validé et présenté par l’ANPN. Le document présente également le kit de montage et les matériaux permettant à l’ANPN de produire les panneaux par ses propres services.  A cet effet, le parc de Pongara sera le premier parc à bénéficier de cette signalétique dont les aménagements seront réalisés courant 2017 après la remise du rapport final sur les l’ensemble des activités réalisées le 28 février prochain. Les logos, quant à eux, permettront d’identifier chaque parc en fonction de sa spécificité et des espèces végétales et animales qu’il regorge.

L’implémentation de ces panneaux et logos permettra aux 13 parcs nationaux et à l’arborétum Raponda Walker de se hisser aux standards internationaux en matière d’accueil du public et de sensibilisation. Cette signalétique offrira une visibilité accrue et une valorisation des parcs nationaux gabonais vis à vis des partenaires techniques et financiers de l’ANPN et favorisera leur reconnaissance sur le plan international.

Au terme de ces deux devis programmes, il ressort que les activités menées par l’ANPN ont permis d’améliorer la gestion et la valorisation des parcs nationaux, sensibiliser les populations rurales et urbaines dans la sauvegarde du patrimoine naturel du Gabon.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga