Entamé 24 heures plus tôt, le séjour librevillois de l’international français s’est achevé le 15 mai. Au-delà du don à  l’orphelinat Les Mwanas, visitée lors de cette dernière journée, Mamadou Sakho a eu un moment de partage avec les jeunes défavorisés du 3e arrondissement de Libreville.

Mamadou Sakho posant avec un jeune Gabonais ayant reçu une paire de bottines dédicacée, le 15 mai 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Le séjour de Mamadou Sakho à Libreville s’est achevé le 15 mai. Une journée au cours de laquelle l’international français a fait une énorme dotation alimentaire  et de matériel électroménager à  l’orphelinat Les Mwanas, à Belle-vue 1, dans le 3e arrondissement de Libreville. Orphelin de père depuis l’âge de 12 ans, le défenseur tenait vraiment à réaliser cette action.

Remise du don à l’orphelinat Les Mwanas. © Gabonreview

 «Je reviens de loin. Lorsque j’étais encore un enfant, à Paris, j’ai grandi dans la rue, j’ai fait la manche. Je sais ce que c’est d’avoir faim et froid. Il est tout à fait normal pour moi de partager et d’aider mon prochain. J’ai été ravi de rencontrer ces jeunes orphelins. C’est une cause qui me tient à cœur», a déclaré le joueur Crystal Palace (D1 anglaise). L’autre moment phare de cette journée a été le moment de communion avec la jeunesse défavorisée des Kinguélé et Belle-vue 2.

Après quelques jongleries et un match d’exhibition entre deux équipes de petite catégorie, Mamadou Sakho a remis une dotation d’équipements sportifs : sacs, ballons et chaussures de foot. «C’est important pour moi de passer cet après-midi avec les jeunes», a-t-il déclaré. Ce dernier n’a pas manqué de délivrer un message d’espoir.

«Comme je l’ai dit à l’un d’entre eux, le football est un sport universel qui rassemble tout le monde. Et moi qui suis né en France, de parents sénégalais, je suis ici grâce au football. C’est grâce au football que les Gabonais m’accueillent comme ça. Et c’est encore grâce à ce sport que je me déplace pour donner délivrer un message d’espoir aux jeunes : il faut croire en ses rêves», a conclu le défenseur.