À la faveur d’un congrès tenu le 2 septembre 2017, à Libreville, le Rassemblement pour la solidarité nationale (RSN), parti de l’opposition, a opéré un changement de dénomination pour s’appeler «Les Upégistes solidaires (LUS)».

Le congrès extraordinaire du Rassemblement pour la solidarité nationale (RSN), le 2 septembre. © D.R.

 

Les membres du Rassemblement pour la solidarité nationale (RSN) réunis en congrès extraordinaire, le 2 septembre, ont procédé à la refonte du cadre normatif de leur parti, ainsi qu’à sa mutation en une formation politique : «Les Upegistes solidaires», en abrégé (LUS).

Selon l’ancien président de la RNS, Alain César Misseghe Bindong, cette mue est destinée à «favoriser l’intégration des forces nouvelles dans les conditions maximales»

Au cours des travaux de ce congrès axés sur l’examen des statuts et du règlement intérieur, les délégués ont opté pour une gouvernance basée sur la double administration, comprenant d’une part, le président honoraire et les membres honoraires, et d’autre part, le président exécutif assisté d’un ensemble de collaborateurs.

A ce propos, le président de l’Union du peuple gabonais loyaliste, Jean De Dieu Moukagni Iwangou a été élu à la fonction de président exécutif de LUS pour un mandat de trois ans renouvelable. Alain César Misseghe Bindong a été porté à l’unanimité à la dignité de président honoraire du nouveau parti.