Alors que son pays est officiellement anglophone, Louise Mushikiwabo envisagerait, selon Jeune Afrique, se porter candidate au secrétariat général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), lors du XVIIe sommet de l’organisation prévu les11 et 12 octobre prochain à Erevan Arménie.

Ministre des Affaires étrangères du Rwanda, Louise Mushikiwabo, candidate au secrétariat général de l’OIF.© Muhabura.rw

 

Louise Mushikiwabo veut voir grand. La ministre des Affaires étrangères du Rwanda ambitionnerait être candidate au secrétariat général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) lors du XVIIe e sommet de l’organisation  prévu les 11 et 12 octobre à Erevan en Arménie.

C’est du moins ce que rapporte le journal Jeune Afrique dans sa parution du 9 mai. Selon l’hebdomadaire, l’accord sur la candidature de Louise Mushikiwabo «existe désormais entre Emmanuel Macron et Paul Kagame».

«Disposant de solides appuis à travers le continent, la diplomate rwandaise pourrait donc, avec l’aide de Paris, disposer de sérieux atouts face à la secrétaire générale sortante Michaëlle Jean», relève Jeune Afrique.

Âgée de 56 ans, Louise Mushikiwabo est la numéro deux du régime rwandais. Issue de la société civile, elle est ministre des Affaires étrangères du Rwanda  sans discontinuité depuis 2009.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga