38 kilomètres sur les 93 que compte la route reliant le chef-lieu de l’Ogooué-Maritime à la petite ville Omboué, au bord de la lagune Fernan Vaz, sont fermés à la circulation jusqu’à la mi-décembre. Une décision du gouverneur de la province.

Vue aérienne de l’ouvrage le plus important jamais construit au Gabon après le chemin de fer Transgabonais. © Gabon24

 

Objet de «sabotage» de la part de conducteurs qui, plutôt de rouler sur la piste de service, empruntent la chaussée en phase finale de construction, la route Port-Gentil-Omboué a été fermée à la circulation. Le gouverneur de la province de l’Ogooué-Maritime, en a ainsi décidé, ce 22 novembre, et il en sera ainsi jusqu’au 15 décembre 2018 ; du moins entre la borne kilométrique 55 (PK 55) et le terminal de la voie.

La CRBC en est actuellement au déploiement des enrobées et du bitume. © Gabonreview

Adjudicataire du chantier, la société chinoise China Road & Bridge Corporation (CRBC) en est actuellement au déploiement des enrobées et du bitume, phase ultime avant la mise en circulation effective de cette route concernée, présentée comme l’ouvrage le plus important du Gabon après le chemin de fer Transgabonais.

Rappelant donc que cette voie n’est pas encore ouverte à la circulation, Patrice Ontina, gouverneur de la province de l’Ogooué-Maritime, précise que ses services ont «tout même pris des mesures restrictives à la circulation et également apporté quelques dérogations. Notamment, lorsqu’il s’agit des cas sociaux, des évacuations sanitaires, du transfert des corps en cas de décès. Des dérogations ont été également accordées aux personnalités politiques qui effectuent des missions pour le compte de l’Etat. Il en est de même des sociétés qui sont établies le long du linéaire notamment les entreprises pétrolières mais aussi les firmes privées qui remplissent les missions de service public à Omboué telle que la S.E.E.G.»

La route Port-Gentil-Omboué «devrait être livrée dans les délais malgré quelques petites lenteurs». Long de 93km, le tronçon devrait, selon les prévisions, être inauguré et ouvert au public courant mars 2019. Ce chantier revêt une importance capitale pour l’économie du pays. Car, il permettra, selon les officiels, de relier la province de l’Ogooué-Maritime au reste du pays et d’améliorer les échanges commerciaux par l’écoulement rapide des produits vivriers notamment. Le projet est financé avec l’appui de la China Exim Bank pour 342 milliards de Francs CFA (95%) et de 17 milliards de  Francs CFA par l’État Gabonais (5%).