Il s’agit d’un investissement de 70 millions de dollars qui vise à étoffer les compétences digitales de 25 millions d’utilisateurs du continent autour du numérique, du cloud et du cognitif, durant les cinq prochaines années.

IBM lance un programme d’apprentissage basé sur le Cloud destinés à 25 millions de jeunes africains. © socialnetlink.org

 

Le géant informatique IBM va investir 70 millions de dollars pour le développement des compétences informatiques autour du numérique, du cloud et du cognitif dans le cadre de son programme baptisé «IBM Digital – Nation Africa». Cette initiative basée sur un environnement «cloud IBM Bluemix», offrira gratuitement un ensemble de programmes, allant des cours basiques d’informatique jusqu’aux formations les plus pointues, tels que la programmation, la cybersécurité et la méthodologie agile, en passant par les sujets généraux tels que l’innovation, l’analyse critique ou l’entrepreneuriat.

«IBM Digital – Nation Africa» fait partie de l’initiative globale d’IBM «New Collar» qui vise à construire la future génération de compétences techniques essentielles au développement des entreprises. «New Collar» est le terme utilisé par IBM pour décrire les nouveaux types de carrière qui ne nécessitent pas toujours un diplôme universitaire de quatre ans, mais plutôt des compétences recherchées en cyber-sécurité, en sciences des données, en intelligence artificielle, Cloud et bien plus encore.

Cette initiative qui sera soutenue par le Programme des Nations unies pour le développement, offrira l’accès à des milliers de ressources gratuites: des applications mobiles prêtes à l’emploi ; des tutoriels en ligne démos, simulations interactives, des vidéos et des articles ; l’évaluation en ligne (une série de tests d’auto-évaluation pour suivre les progrès individuels avec des certifications reconnues) ; etc.

La plateforme d’apprentissage en ligne sera basée sur Watson, le système cognitif d’IBM qui a la capacité de s’adapter à tout contexte, à apprendre et à interagir avec ses utilisateurs. Le programme sera piloté à partir des centres régionaux d’IBM en Afrique du Sud, Egypte, Kenya, Maroc et Nigéria.