Alors que lors des éditions précédentes le spectacle offert, pour la fête de l’Indépendance, en face de la Présidence à Libreville, était organisé par une expertise importée, cette année, l’expertise technique est entièrement locale. Arielle T, Martin Rompavet, Ba’ponga, T-Bool ou Shan’l, entre autres, seront de la partie.

Managée à 100 % par des Gabonais, la scène sur le wharf en face de la présidence de la République, est littéralement prête. © Gabonreview/Fiu Theodose

 

Oss Pro, une expertise locale pour la réalisation du concert de l’Indépendance 2017. © Gabonreview/Fiu Theodose

Le concert de la nuit de l’Indépendance, prévu pour le jeudi 17 août 2017 à Libreville, sur le wharf en face de la présidence de la République s’annonce très beau. Et pour cause, les artistes gabonais invités sont les plus en vogue actuellement, notamment Arielle T ou Shan’l et Créole qui caracolent au sommet des charts gabonais. Un artiste de bonne pointure, en provenance du Cameroun, est également annoncé.

Censée démarrer à 20 h, avec Charly Tchatch en maître de cérémonie, la programmation liste, tour à tour, All C, Scorpion (groupe de danse), Bob Dan (humour), Legend Industry, Tris, Créole, Sourire à Côté (humour), Mass, Brake, Martin Rompavet, 10 Back Dance, T-Bool et Angèle Assélé.

Après les feux d’artifice qui interviendront à 22 h, le spectacle se poursuivra avec les passages de Tenor, Ndoman, Stylei, Warrior Street (dance), Yentz, Tina, BGMFK, Shan’l, Unkown Dimension (danse), Ba’Ponga, Arielle T et se terminera avec les prestations de DJ Shelly et Curfew.

Sur le seul wharf qui reste, à Libreville, de l’histoire coloniale et maritime du Gabon, les préparatifs du concert vont bon train. Montée par l’entreprise locale OSS Pro, la scène a déjà été érigée, les essais s’effectuent tandis que le light-show en est à ses derniers réglages. En sus de cette grande scène destinée au public, un autre dispositif du même type, en modèle réduit, a été érigé au sein du palais présidentiel pour le dîner de gala destiné aux officiels et autres V.I.P (Very important person – personne très importante).

Fait notable cette année : l’équipe technique de Oss Pro qui gère le son, la vidéo, la lumière et la scène sur ces spectacles, est entièrement locale, contrairement aux éditions précédentes où les techniciens de cette entreprise venaient littéralement en appui à des équipes en provenance d’Europe. Hormis David Claverie, ancien Directeur de production à TéléAfrica et membre séculaire d’Oss Pro, la soixante de personnes déployée sur les deux chantiers scéniques est entièrement gabonaise. Autrement dit, le Gabon dispose d’une compétence locale méconnue ou négligée et souvent supplantée par des techniciens d’importation dont «la qualité du rendu n’est pas toujours au rendez-vous. Sans oublier les coûts que cela implique de faire venir de l’expertise étrangère : billet d’avion, hébergement et cachet journalier tournant autour de 6 millions de francs CFA», explique un agent de la Présidence de la République souvent affecté à l’organisation de ce type d’évènement.

En tout cas, le concert de l’Indépendance sera cette année presque à 100 % Gabonais, surtout pour ce qui est de sa réalisation technique. Quoi de plus beau ? Quoi de plus pour la fierté nationale, 57 ans après l’accession du Gabon à la souveraineté nationale ?