Lancée 48 heures plus tôt au Centre hospitalier universitaire d’Agondje (CHUA), dans la commune d’Akanda, cette campagne médicale s’est achevée le 6 décembre sur une note de satisfaction.

Mostafa Fadli et Abdelmadjid en pleine intervention chirurgicale sur un patient, au centre hospitalier universitaire d’Agondje (CHUA), le 5 décembre 2017. © Gabonreview

 

Quatre opérations chirurgicales et 40 consultations…Tel est le bilan de l’activité médicale en neurochirurgie organisée du 4 au 6 décembre au Centre hospitalier universitaire d’Agondje (CHUA), dans la commune d’Akanda. Une initiative de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS), menée en collaboration avec le Service d’évacuation médicale internationale (Savamed), filiale de la polyclinique internationale de Rabat.

Au bout de deux jours de consultations, en effet, trois patientes ont été soulagées d’une hernie discale lombaire, à la suite des interventions chirurgicales. Selon le professeur Mostafa Fadli, «les trois interventions d’une durée de près de 5 heures chacune ont consisté à libérer les nerfs de la colonne vertébrale des patients, qui n’arrivaient plus à marcher et qui avaient des douleurs atroces».

Selon le neurochirurgien marocain, ces opérations se sont «déroulées dans des très bonnes conditions dans un hôpital doté d’un plateau technique de très haut niveau et une équipe médicale locale dynamique». Mostafa Fadli et son collègue Abdelmadjid Saoura sont venus spécialement du Maroc pour cette activité médicale.

Tous les patients destinés à cette activité ont préalablement été sélectionnés par un médecin traitant et programmés à être évacuer pour subir une opération de neurochirurgie à l’étranger. Dans le cadre de cette activité, la CNAMGS a également offert au centre hospitalier universitaire d’Agondje, un matériel de pointe acquis en Allemagne.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga