À l’occasion de la célébration du centenaire de Nelson Mandela, sous le thème «Sois l’héritage», l’Ambassade d’Afrique du Sud et l’Université Omar Bongo ont organisé une conférence et une exposition le 18 juillet à Libreville.

L’ambassadeur d’Afrique du Sud au Gabon, Queen Zondo (micro), le ministre de l’Enseignement supérieur, Jean de Dieu Moukagni Iwangou et les autorités rectorales de l’UOB, le 18 juillet 2018. © Gabonreview

 

© Gabonreview

L’Afrique du Sud célèbre ce 18 juillet 2018 le centenaire de Nelson Mandela, l’ancien président décédé il y a cinq ans. A Libreville, l’Ambassade d’Afrique du Sud et l’Université Omar Bongo(UOB) ont organisé une conférence et une exposition pour rendre hommage à Madiba,

Après vingt-sept ans passés dans les geôles du régime raciste blanc, Nelson Mandela a été élu à la présidence en 1994, poste qu’il a conservé jusqu’en 1999. Le conférencier, Stéphane Ibinga, enseignant au département d’anglais à L’UOB, a retracé l’œuvre immense de Nelson Mandela : la lutte contre le régime de l’Apartheid, sa libération, sa gouvernance, son retrait de la vie politique, jusqu’à son décès le 5 décembre 2013 en Afrique du Sud.

Pour l’ambassadeur de l’Afrique du Sud au Gabon, la célébration du centenaire de Mandela est un vibrant «hommage rendu à l’un des dignes fils d’Afrique et une icône mondiale, pilier de la lutte contre toute forme de d’oppression pour la cause de la liberté », a déclaré Queen Zondo. Sublimant le legs de Mandela, le ministre de l’Enseignement supérieur, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, estime que «les idéaux de paix, de justice, de pardon et d’acceptation de l’autre dont nous héritons de Nelson Mandela, ouvrent des perspectives au monde entier à prospecter un long chemin vers la liberté».

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga