Alors que sa reprise avait été fixée au 20 octobre par la Ligue nationale de football (Linaf), les championnats de 1èreet 2ème division de football sont reportés sine die. Ce report est dicté par des contingences financières.

Pas de national foot le 20 octobre. © Linaf

 

C’est officiel ! Les championnats de 1èreet 2e division de football ne reprendront pas le 20 octobre comme l’avait annoncé la Ligue nationale de football (Linaf). Les deux compétitions sont reportées sine die. L’annonce a été faite par le ministre des Sports au sortir d’une rencontre avec le président de la Linaf le 24 septembre.

Selon Alain Claude Bilie-By-Nze, ce report s’explique par des raisons économiques. «Le modèle économique actuel de ces deux compétitions ne correspond plus aux réalités du pays sur le plan économique. Nous souhaitons que les championnats reprennent, mais qu’ils ne connaissent plus d’interruptions (…)».

Pour le ministre des Sports, il faut bâtir un modèle économique viable, compatible avec les exigences de l’environnement local. Les acteurs du football doivent «envisager toutes les options à proposer au gouvernement afin de sécuriser le financement de ces championnats. D’autant que l’Etat ne doit plus être l’unique pourvoyeur financier de ces deux championnats».

Si aucune option n’a été choisie à ce jour dans ce sens, le président de la Linaf estime qu’il «sera notamment question d’intégrer un nouveau budget qui s’appuie sur du concret. Ce budget ne prendra en compte que les aspects qui peuvent être financés par les pouvoirs publics, étant attendu que le modèle économique actuel s’est essoufflé», a déclaré Brice Mbika Ndjambou.

Par ailleurs, précise ce dernier, il «y a des questions qui ne relèveront plus du domaine de l’Etat, notamment le paiement des joueurs qui est un engagement que les clubs doivent prendre directement avec leurs joueurs. Et ces écuries doivent s’assurer de la capacité qui est la leur à pouvoir payer leurs employés», a souligné Brice Mbika Ndjambou.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga