Pour son titre «Parle à ma main», le jeune rappeur gabonais a été nominé aux All Africa music awards 2015.

Le rappeur NG Bling. © Africadream Management

Le rappeur NG Bling. © Africadream Management

 

Avec un peu plus de 33 000 vues sur la plateforme Youtube après la sortie en avril 2015 de son titre «Parle à ma main», NG Bling est le petit poucet qui monte dans le milieu du hip hop africain, au point d’apparaître comme l’un des meilleurs rappeurs du moment. C’est dire son succès, depuis la sortie en 2012 de «Propre et dosé». Si le titre, enregistré en collaboration avec le jeune Tris, a si bien marché, c’est que des rappeurs de renom comme Sir Okoss et Black Kôba l’ont d’ailleurs repris, au point d’en faire une expression plutôt célèbre chez les jeunes. Un succès qui permet aujourd’hui à Hans Gabriel Nzigou Bouassa, de son vrai nom, de compter parmi les plus grands sur le continent africain, notamment grâce à sa récente collaboration avec la ghanéenne Kakie sur le titre «Hands up», un carton sur les radios, rendu possible grâce au label Africadream management.

Comme on pouvait presque s’y attendre, le jeune rappeur, qui dit avoir fait ses débuts dans le milieu en 2004 grâce au soutien de son père, a récemment été nominé aux All Africa music awards (Afrima) dans la catégorie «meilleur artiste ou groupe hip hop africain». «C’est quelque chose de grand, de bon et de prestigieux pour moi, qui n’y crois d’ailleurs toujours pas. Etre dans un combat face à Stanley Enow, Jovi ouKiff No Beat, c’est difficile à encaisser», a reconnu NG Bling, pas peu fier de participer à ce festival, organisé en collaboration avec la Commission de l’Union africaine (UA). Pourtant, il le sait : succéder au Nigérian Davido ne sera pas chose aisée. D’autant que dans sa catégorie, des artistes comme le Camerounais Stanley Enow, 136 000 vues depuis la mise en ligne de la vidéo du titre «King Kong» le 25 mars dernier, le groupe ivoirien Kiff No Beat et leur titre «Ça gâte cœur» (770 664 de vues) ou le trio formé par CassperNyovest, DJ Drama et Anatii et le titre «Ghetto» (570 377 vues) de l’Afrique du sud, apparaissent déjà parmi les favoris.

Mais NG Bling sait compter sur lui et sur son talent. Il se définit déjà comme «celui sur qui le hip hop et la musique peuvent compter depuis (son) entrée dans le circuit». Pour le jeune rappeur qui, il y a plus d’un an s’était amusé à reprendre le tube «Mario» du Congolais Franco, en compagnie de Franck B’aponga, «c’est le public qui décidera». Lancés le week-end écoulé, les votes qui se font sur le site et le compte Facebook de l’Afrima jusqu’au 12 novembre 2015, compteront pour la moitié des points, en plus de l’appréciation d’un jury international. Reste donc à lui souhaiter bonne chance pour novembre prochain.