Jeune Camerounaise féline lancée il y a quatre mois par Eben entertainment, Mihney est à Libreville, à la faveur des grandes vacances en cours. Entre médias tour, tournage d’un clip et showcases, Gabonreview l’a rencontrée.

Mihney, auteure des singles Pandémie et Touch and Go. © Eben Entertainment

 

Quelques escales du média tour de Mihney à Libreville. © Eben Entertainment

Protégée d’Éric Benquet, le patron du label gabonais Eben Entertainment, Mihney est une chanteuse venue du Sud-ouest du Cameroun, déjà entendue avec la mixtape «Pandémie», sortie en mars dernier. En ce mois de vacances, elle est revenue au Gabon enchanter son public avec quelques petits spectacles au Sunrise et au Mayena, notamment. «Je suis ici dans le cadre d’un média tour. Je prévois également le tournage d’un clip, ainsi que des showcases», précise-t-elle.

La féline chanteuse qui a donc été reçue à Urban FM, Street 103, Gabon Première et, bien entendu à Gabonreview, explique que pour devenir Mihney «Il faut juste être soi-même». Plus explicite, elle poursuit «Mihney est une fille ordinaire, comme les autres, qui s’investit beaucoup plus dans sa passion. Je suis une artiste Camerounaise signée par un Gabonais, Eben Entertainment. Je chante, je rappe et je viens de sortir mes tout premiers singles Pandémie et Touch and Go. Je suis également étudiante à l’université de Buéa, au Cameroun, où je suis en master de Géologie.» Une carte de visite prouvant qu’elle en a, pas seulement dans les tripes, mais aussi dans le ciboulot.

Mihney compte trois singles dont «Depuis quand», sorti en 2015 bien avant qu’elle ne signe chez Eben Entertainment. Elle est passée ensuite par Fast Money Record qu’elle a dû très vite quitter, «car les dirigeants ne réalisaient pas ce qu’ils me promettaient.» La jeune artiste est connue, à l’époque, sous le pseudonyme de Nelly White, «un nom qui m’a été donné par des amis à l’école. Nelly est mon vrai prénom. Mais, aujourd’hui, je ne sais toujours pas pourquoi mes amis avaient ajouté White. J’ai grandi avec. Mais, quand j’ai démarré ma carrière, j’ai choisi Mihney comme nom d’artiste. C’est d’ailleurs mon vrai nom», raconte la bombinette née en 1993 à Douala où elle a commencé à écrire des chansons et à chanter dès l’âge de 12 ans.

Avec son 1,74 m pour 60 kg, Mihney est du signe astrologique Vierge qui façonne des personnes méthodiques, critiques et autocritiques, très ancrées dans le présent. On comprend mieux comment elle peut concilier des études scientifiques à une carrière dans le showbiz. «Ce n’est pas du tout facile», reconnaît-elle, «mais il faut faire la part des choses. C’est comme ça que je procède». Si le passé et le futur n’intéressent que très peu ceux de son profil astrologique, l’auteur de «Touch and Go» ne rêve pas moins de devenir une superstar en Afrique et dans le monde.

Mihney a, en effet, des projets plein la tête. Notamment, son «prochain single, des featurings et, peut-être, la sortie d’un album. Tout dépendra du game, car dans la musique rien n’est écrit à l’avance.» Elle est joignable sur les réseaux sociaux via le mot-clé Mihney : Facebook, Twitter et YouTube sur la chaîne d’Eben Entertainment.