Musicien et fils de Mackjoss, Brake Mackaya était à l’affiche d’un concert organisé par son label Ollen Music, le 31 août à Libreville. L’artiste auteur-compositeur y a notamment interprété les quatre titres de son EP intitulé «Avec le cœur».

Brake Mackaya lors de la présentation de son EP, le 31 août 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Moment de la conférence de presse. © Gabonreview

Figure de proue de l’écurie Ollen Music, Brake Mackaya a présenté son  maxi à la faveur d’un concert, le 31 août à Libreville. Intitulé «Avec le cœur», le disque de quatre titres aborde la condition de la femme et de l’homme noir en général. Le tout avec des touches de soul, de jazz et du tradi-moderne, ourlées d’une belle technique vocale.

Quatre titres sont au rendez-vous : «Avec le cœur», «Couleurs», «Ndongianu Nzile» (Montre nous le chemin, en langue punu) et «Medley». Le maxi «Avec le cœur» est porté par le titre éponyme, qui aborde «les maux de notre société, tout en encourageant les uns et les autres à aller de l’avant, malgré les défaites et autres coups durs», a déclaré Brake Mackaya, peu avant de monter sur scène.

Après son concert, l’artiste a indiqué que cet événement marque le début de la campagne de promotion de son disque. Il laisse aux mélomanes et fans, «le temps d’apprécier, écouter et analyser, si Brake mérite l’attention qu’il réclame». Par ailleurs, avec le concours de sa maison de production, Brake Mackaya participera à des festivals et autres évènements, «où je ferai la promotion de la culture et valeurs que je défends», a-t-il souligné.

Les fans de l’artiste devront cependant attendre avant la sortie d’un album de leur idole. «Je préfère d’abord que les fans et mélomanes dégustent cet EP. J’aime bien les surprises. Personne ne s’attendait à ce disque. Et je souhaite qu’il en soit ainsi pour mon premier album», a-t-il affirmé. Signé chez Ollen Music depuis la création du label en 2017, Brake Mackaya espère faire le plus de chemin possible avec cette structure.

«Ollen Music est un très jeune label en qui je crois énormément. Car les personnes qui sont à sa tête sont pleines de volonté et de vérité en ce qui me concerne. Et ces personnes n’hésitent pas à mouiller le maillot pour faire de moi l’artiste que je suis aujourd’hui. Je veux m’accrocher à ce jeune label, le suivre, pour qu’ensemble, nous fassions quelque chose de bien et de durable», a indiqué l’auteur-compositeur de 32 ans.

Fils de l’illustre Jean-Christian Mboumba Mackaya dit Mackjoss, disparu en avril dernier, Brake Mackaya a dit assumer cette filiation et la pression qui en découle. «Mon père et moi avions des liens incommensurables, allant au-delà du temps et des circonstances, de la vie et de la mort. Je continuerai le combat de la musique mené par mon père, sans relâche et jusqu’à son dernier souffle», a-t-il conclu.