Vivant à Libreville depuis une vingtaine d’années, l’artiste Blaise Bakombé a levé le voile sur son maxi-single «Laver-Laver». Deux titres sont à l’honneur dans ce CD qui devrait ravir les fans de l’auteur-interprète et amateurs de la rumba congolaise.

Le chanteur posant avec son maxi-single, le 19 octobre 2017 à Libreville. © Gabonreview

 

Artiste de référence des soirées rumba de certains night-clubs de la capitale, Blaise Bakombé vient de sortir son maxi-single intitulé «Laver-Laver». Deux titres sont à l’honneur dans le CD avec la chanson éponyme et une autre intitulée «L’amour du prochain». Déjà disponible en discothèque, le maxi-single comporte également un DVD.

Selon l’auteur-interprète, le titre éponyme se danse facilement. «Le choix de ce titre renvoie à la propreté, aussi bien physique que spirituelle», a souligné Blaise Bakombé. La seconde chanson du maxi-single, pour sa part, fait la part belle à l’amour du prochain : «être bien avec son entourage et aimer tout le monde», a expliqué le chanteur de rumba congolaise, qui s’est fait accompagner par l’orchestre Bana Nzambé sur les deux titres du CD.

La pochette du maxi-single. © D.R

«Je demande à mes fans d’acheter le CD et d’écouter les chanson», a déclaré l’artiste. Ce dernier attend par ailleurs les retours de ses fans et amateurs de musique. «Je suis ouvert aux critiques et je reste ouvert à toute proposition», a-t-il indiqué.

Présent au Gabon depuis 20 ans, Blaise Bakombé trace petit à petit les sillons qui feraient de lui une référence de la rumba congolaise au Gabon. D’ailleurs, dans l’ombre de «Laver-Laver», l’artiste travaille sur son prochain album. «Plusieurs surprises sont prévues dans ce projet qui sortira en janvier 2018», a révélé l’artiste.

Un projet de 10 titres qui ravira certainement les amateurs de rumba, plus particulièrement au Gabon. En effet, l’artiste est convaincu de l’engouement atour de ce projet. «Le Gabonais aime la musique : lorsqu’il achète un CD, il décortique la chanson, apprécie et savoure. C’est un connaisseur !», a-t-il affirmé.

Blaise Bakombé a fait ses classes à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC), sa mère patrie. Mais aussi à Brazzaville, au Congo, avant d’atterrir à Libreville. En 2014, il a sorti l’album disque «Mon rêve». En attendant la sortie de son prochain album, l’artiste se produit en live trois jours par semaine du côté d’Angondjé, dans la commune d’Akanda.