Afrik'A Toulouse 2012Basée à Toulouse en France, l’agence panafricaine Afro’Events va consacrer au Gabon son évènement annuel, le festival Afrik’A Toulouse. Premier pays d’Afrique centrale à y être célébré, le Gabon fera vibrer la ville rose de France du 2 au 8 juillet prochain.

Espace de rencontre et d’échanges permettant, selon Serge Mokanda, fondateur et directeur d’Afro’Events, aux pays africains « de promouvoir leur diversité, leurs potentialités et toutes les opportunités qu’ils peuvent offrir», le festival Afrik’A Toulouse va donc consacrer sa 4e édition au Gabon.

Le principe de cet évènement est de mettre, chaque année, un pays africain à l’honneur durant une semaine, à travers différents manifestations : conférences, cinéma, expositions, musique, danse, artisanat, tourisme et animations diverses. Le festival permet ainsi de tordre le cou aux préjugés négatifs et réducteurs que se font bien de personnes sur l’Afrique. Créé en septembre 2008, Afro’Events a déjà placé trois pays sous les projecteurs Toulousains : la Côte d’Ivoire en 2009, le Mali en 2010 et le Cap-Vert l’année dernière.

A la faveur d’une conférence de presse donnée le 21 mars à Libreville à l’Institut français du Gabon, Serge Mokanda, principal promoteur de l’évènement, a expliqué qu’après un cycle de trois éditions du festival dédiées à l’Afrique de l’Ouest, il était «normal et opportun» de commencer à présenter une autre partie du continent et surtout de promouvoir les pays africains qui montrent une véritable dynamique positive.

«Entre ses nombreux chantiers en cours, sa volonté de leadership mondial en matière d’éco-tourisme ou encore l’organisation de la CAN 2012 par exemple, on peut dire que le Gabon fait aujourd’hui partie des pays africains qui bougent. Et notre mission est justement de mettre en lumière tout ce qui bouge de façon positive en Afrique», a expliqué le directeur d’Afro’Events pour justifier le choix d’exposer le Gabon à Toulouse du 2 au 8 juillet prochain.

En vue de se différencier des nombreux évènements organisés en Europe sur l’Afrique et lors desquels les Africains ne sont ni assez visibles ni concernés, Afro’Events prend chaque année le soin de travailler en partenariat avec les autorités du pays mis en vedette. Ce qui justifie certainement la présence actuelle au Gabon des promoteurs d’Afrik’A Toulouse.

ndlr : Une petite remarque aux organisateurs de cet événement qui ne présume en rien, ni de l’intérêt, ni de la qualité des prestations proposée, l’affiche est un peu au Gabon ce que le béret basque, la baguette et le litre de rouge sont à la France… En ces années d'”émergence”, nous nous sentirions plus à l’aise avec des symboles moins poussiéreux pour promouvoir un Gabon qui bouge !