Selon les journaux Footempo.com et 360 Sport, le Gabon aurait été sanctionné et sommé, par la Fifa, de payer une amende pour avoir aligné Mario Lemina contre la Côte-d’Ivoire. Le joueur était suspendu pour cumul de cartons jaunes, pour le match qualificatif de la coupe du monde 2018 disputé le 2 septembre à Libreville contre la Côte-d’Ivoire.

Denis Bouanga des Panthères du Gabon (archive). © AFP/Gabriel Bouys

 

5750 euros soit 3,77 millions de francs CFA. Telle est l’amende infligée par la Fédération internationale de football association (Fifa) au Gabon, en plus d’une défaite sur tapis vert face à la Côte-d’Ivoire.

C’est du moins ce que rapportent Footempo.com et 360 Sport dans leur parution du 15 septembre. Selon ces journaux sportifs, les sanctions de la Fifa sont consécutives à l’erreur commise par le staff technique des Panthères du Gabon d’avoir aligné un joueur suspendu pour cumul de cartons jaunes.

En effet, le 2 septembre lors du match aller contre la Côte-d’Ivoire à Libreville, le Gabon avait aligné Mario Lemina. Or, le milieu de terrain des Panthères était sur le coup d’une suspension pour avoir pris deux cartons jaunes, en novembre 2015 contre le Mozambique et en novembre 2016 face au Mali.

Selon un communiqué de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot), cette bourde est imputée à son secrétaire général. Bien qu’ayant été informé par la Fifa de la suspension du joueur,  Jean-Félix Mba Nze n’a pas communiqué l’information au staff technique des Panthères afin que le joueur ne soit pas aligné. Ce qui lui a valu une suspension de ses fonctions le 12 septembre par le comité exécutif de la Fegafoot.

Cette étourderie a donc couté au Gabon les sanctions de la Fifa. Le pays d’Aubameyang doit s’acquitter de l’amende avant d’affronter le Maroc le 2 octobre prochain à Rabat lors de la 5e journée des éliminatoires de la coupe du monde 2018 prévue en Russie.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga