Bakary Gassama, Mehdi Abid Charef, Malang Diedhiou, Ghead Grisha, Janny Sikazwe et Bamlak Tessema Weyes sont les six arbitres africains retenus par la Fédération internationale de football association (Fifa) le 29 mars pour officier les rencontres du mondial de football prévu en Russie.

L’arbitre Gambien Bakary Gassama. © AFP

 

A moins de trois mois du coup d’envoi du Mondial 2018, la Fédération internationale de football association (Fifa), a dévoilé le 29 mars, la liste des 36 arbitres de champ et 63 assistants sélectionnés pour officier les rencontres durant la compétition prévue du 14 juin au 15 juillet en Russie.

Parmi ces arbitres, l’on compte six d’origine africaine dont le doyen Bakary Gassama. Âgé de 39 ans, le Gambien est doté d’une certaine expérience. Il a notamment officié une rencontre de poule opposant les Pays-Bas au Chili lors de la Coupe du monde de 2014 au Brésil.

Au mondial de Russie, le continent sera également représenté l’Afrique avec l’Algérien Mehdi Abid Charef, le Sénégalais Malang Diedhiou, l’Egyptien Ghead Grisha, le Zambien Janny Sikazwe et l’Ethiopien Bamlak Tessema Weyesa.

Par ailleurs, le continent africain compte 10 arbitres assistants parmi lesquels se trouvent le Marocain Redouane Achik, le Soudanais Waleed Ahmed, le Burundais Jean Claude Birumushahu, les Sénégalais Djibril Camara et El Hadji Malick Samba, l’Angolais Emiliano Dos Santos, l’Algérien Abdelhak Etchiali, le Tunisien Anouar Hmla, le Kényan Marwa Range et le Sud-Africain Thusi Siwela.

Le mondial 2018 en Russie enregistre une augmentation du nombre d’arbitres de champs et d’assistants venus d’Afrique. Contrairement à la Coupe du monde 2014 disputée au Brésil où l’on comptait trois arbitres de champs et deux assistants. L’Afrique disposera donc de six arbitres de champs et dix assistants.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga