De retour de la mission de maintien de la paix d’une année en République centrafricaine, les  soldats gabonais du bataillon de réserve (Batres) 2015 ont reçu, le 10 juin courant, les hommages du ministre de la Défense nationale, Mathias Otounga Ossibadjo.

Les soldats gabonais. © Gabonreview

Les soldats gabonais du Batres 2015. © Gabonreview

 

Après douze mois passés en Centrafrique dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des nations unies,  450 soldats Gabonais du  bataillon de réserve BATRES 2015, ont reçu les honneurs de reconnaissance du ministre de la Défense nationale. On notait la présence, à cette cérémonie, des ministres de la Fonction publique, Jean Marie Ogandaga,  de l’Education nationale, Florentin Moussavou, ainsi que du personnel des forces de défense et de sécurité.

Mathias Otounga Ossibadjo décorant le drapeau et remettant une attestation à un soldat. (En bas), le Général Auguste R. Bibaye Itanda remettant le témoignage de satisfaction à un soldat © Gabonreview.

Mathias Otounga Ossibadjo décorant le drapeau et remettant une attestation à un soldat. (En bas), le Général Auguste R. Bibaye Itanda remettant le témoignage de satisfaction à un soldat © Gabonreview

Organisée dans l’enceinte du ministère de la Défense, la cérémonie a consisté pour l’essentiel, à la décoration, du drapeau des forces armées gabonaises, par le ministre Défense nationale, la remise des attestations de participation aux commandants de compagnie et la remise des témoignages de satisfaction par le Général d’armée, Auguste Roger Bibaye Itanda,  aux soldats qui se seront illustrés par leur discipline et bravoure tout au long de la mission. L’occasion pour Mathias Otounga Ossibadjo d’adresser ses félicitations aux vaillants soldats.

«Valeureux soldats, nous voici réunis pour fêter votre retour dans notre cher pays, après une campagne d’un an en Centrafrique où vous avez, avec d’autres frères d’armes, accompli une mission noble. Nous sommes tous fiers de vous. Je sais que votre engagement en Centrafrique n’aura pas été une balade santé. Pour vous avoir rendu visite à deux reprises, je peux en rendre témoignage. Mais en dignes ambassadeurs du Gabon, vous avez sauvé des vies, apaisé des tensions, empêché ou stoppé les massacres. Nous vous en félicitons, nos champions», a déclaré Mathias Otounga Ossibadjo. Le ministre de la Défense a invité les soldats au respect des règles de déontologie militaire : «l’armée gabonaise, comme l’a voulu le président Ali Bongo, doit marcher la main dans la main avec la nation. Votre rôle dans cette perspective est de garantir le bon fonctionnement des institutions. Ce qui exige de vous le respect ». Poursuivant, le ministre de la Défense nationale a invité les troupes gabonaises à préserver le corps social de toutes les menaces susceptibles de porter atteinte à la volonté  commune de vivre ensemble. Toutefois, Mathias Otounga Ossibadjo a promis de châtier sévèrement les brebis galeuses.

Pour leur discipline et  bravoure affichées tout au long de  la campagne, le Caporal-chef Severin Tangui Moutsocko, l’Adjudant-chef major, Michel Mavocko, le Sergent-chef major Perghand Nick Kiemi Otelli, et le Comandant Florentin Adjabe Obame ont reçu du Commandant en chef des Forces armées gabonaises, le général Auguste Roger Bibaye Itanda, leurs témoignages de satisfaction . Sous la direction du Colonel Judes Ibrahim Rapontchombo, un autre  bataillon a été  déployé en Centrafrique depuis le 6 juin courant.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga