Le secrétaire général adjoint de l’Organisation des Nation unies (ONU) est présent dans la capitale gabonaise depuis ce jeudi, officiellement pour «remercier le Gabon» qui a accepté de maintenir son contingent à Bangui.

Jean Pierre Lacroix, le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé du Maintien de la paix, le 12 juillet 2018, à Libreville. © Primature-Gabon

 

Jean Pierre Lacroix, le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé du Maintien de la paix, est à Libreville depuis ce jeudi 12 juillet. Il a entrepris de rencontrer dans un premier temps les membres du gouvernement gabonais pour évoquer la question de la situation de la paix dans le pays et dans la sous-région. Reçu par le Premier ministre, le ministre des Affaires étrangères et le ministre de la Défense nationale, il les a félicité pour leur décision prise le 4 juillet de maintenir les soldats gabonais au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca).

«C’est une visite qui a pour but principal de remercier le Gabon, exprimer notre gratitude aux autorités gabonaises pour les efforts qu’elles déploient pour favoriser la paix et la stabilité dans la sous-région, en particulier en République centrafricaine», a précisé Jean Pierre Lacroix au terme de son audience avec Emmanuel Issoze Ngondet.

Aux autorités gabonaises, le SGA de l’ONU est notamment venu rappeler que «la République centrafricaine a besoin d’un soutien actif de la part de ses partenaires régionaux pour avancer dans la recherche d’une solution politique». Pour lui, «le Gabon est un acteur clé» dans cette quête. Aussi, s’est-il dit, «reconnaissant» des efforts fournis par le pays, dont le contingent est sur le terrain en Centrafrique depuis 1996.