L’Adjudant-chef major Alain Obiang Nguéma, de l’Armée de l’air, affecté avec ses compagnons à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca), est décédé le mardi 2 octobre 2018, de suite d’un accident de circulation.

L’adjudant chef major, Alain Obiang Nguéma de son vivant. © D.R.

 

Un casque bleu gabonais est décédé le 2 octobre en Centrafrique. L’information a été donnée par le Secrétaire général adjoint du ministère de la Défense nationale, le général Jean Martin Ossima Ndong, à la télévision nationale, le 2 octobre 2018.

Elément du contingent gabonais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca), «l’Adjudant-chef major Alain Obiang Nguéma est mort suite à un accident de circulation entre deux véhicules de notre propre convoi qui a fait également 9 blessés au sein du contingent gabonais de la Minusca», a indiqué le ministère de la Défense nationale, assurant qu’une enquête a été ouverte à ce sujet et que les conclusions seront communiquées ultérieurement.

450 éléments composent le contingent gabonais au sein de la Minusca. Par ailleurs, le gouvernement gabonais s’est engagé «à participer à la réorganisation de l’Armée centrafricaine en matière de formation, en accueillant des officiers de ladite armée dans les écoles militaires gabonaises, notamment l’Ecole d’Etat-Major, l’Ecole d’Application de Service de Santé Militaire de Libreville et des Ecoles d’officiers d’Owendo et de Mandilou».

Marié et père de 7 enfants, Alain Obiang Nguéma était en poste en RCA depuis janvier 2018. Affecté à la compagnie soutien, il occupait les fonctions de commandant adjoint du camp.