Instrument d’aide et d’assistance, la Mutuelle des agents civils du ministère de l’Intérieur (Macmi) a été mise en place le 29 septembre à Libreville.

Les membres de la mutuelle posant avec Lambert-Noël Matha à l’issue de l’assemblée constitutive, le 29 septembre 2017 à Libreville. © D.R.

 

Un moment de l’assemblée générale constitutive de la Mutuelle des agents civils du ministère de l’Intérieur (Macmi), le 29 septembre 2017. © D.R

L’auditorium du Ministère de l’Intérieur a servi de cadre, le 29 septembre, à l’assemblée générale constitutive de la Mutuelle des agents civils du ministère de l’Intérieur (Macmi). Sur instructions du ministre Lambert-Noël Matha, la mise en place de cet instrument découle des difficultés observées lors des événements malheureux, touchant cette catégorie d’agents de ce département.

Le membre du gouvernement qui a tenu à accompagner la naissance de cet instrument d’aide et d’assistance, a exhorté les uns et les autres à y mettre de la rigueur. «Au moment où les moyens de l’Etat se font de plus en plus rares, cette mutuelle doit avoir un caractère coercitif dans le recouvrement. Toutefois, les taux de cotisation ne doivent pas être prohibitifs pour tous», a déclaré Lambert-Noël Matha.

Les opérations de vote pour certains postes (le reste l’ayant été par consensus) ayant débouché sur l’élection du premier bureau directeur ont été supervisées par le secrétaire général adjoint 1 du ministère et le directeur Central des Ressources Humaines. Comprenant 11 membres, le bureau est présidé par Bernard Makaya. Il aura pour tâche principale et urgente, de finaliser les statuts et règlement intérieur de la mutuelle.