Le ministre des Mines vient d’annoncer la finalisation du projet de révision du code minier.

Le projet de révision du code minier bientôt sur la table du Conseil des ministres. © D.R.

 

Soucieux de parvenir à la fixation d’une meilleure répartition des revenus miniers entre l’État et les investisseurs privés du secteur, mais également d’accompagner le développement local du pays, le ministre des Mines a initié la révision du code minier, dont le projet sera présenté en Conseil des ministres dans les prochaines semaines.

Selon Christian Magnagna, l’objectif de cette retouche est de rendre beaucoup plus lisible, transparente et durable la gestion des ressources minières du pays. «Je crois en ce que le secteur minier peut apporter comme évolution économique en termes d’emploi et de ressources financières. Mais également la capacité du secteur à participer au développement de nos localités à travers la responsabilité sociétale des entreprises», a confié Christian Magnagna à Gabon Télévision.

En effet, la restructuration du secteur minier gabonais apparaît comme un impératif pour dynamiser le secteur et l’économie dans son ensemble. Le rendre plus rentable et profitable. Cela permettrait à l’État de profiter au mieux de ses nombreuses ressources minières, à travers un partenariat équitable avec les opérateurs économiques.

Les autorités gabonaises visent à accroître la contribution de l’industrie minière au PIB, en la faisant passer de son taux actuel d’un peu moins de 4% au PIB à 8% d’ici 2020 et à 25% dans les 15 à 20 prochaines années. Cet objectif passera nécessairement par des investissements considérables.