Le président directeur-général (PDG) du groupe Eramet, Christel Boriès, a échangé ce 20 juin 2018 avec le ministre de l’Equipement, des Infrastructures et des Mines, Christian Magnagna. Les discussions ont porté sur le développement et le renforcement du partenariat de ce groupe français avec l’Etat gabonais.

Christel Boriès et Kléber Silva échangeant avec Christian Magnagna, le 20 juin 2018. © Gabonreview

 

Christel Bories et Christian Magnagna. © Gabonreview

Arrivée à Libreville dans le cadre de la réunion de l’Assemblée générale ordinaire annuelle des actionnaires de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) devant se tenir le 21 juin 2018, Mme Boriès a été reçue par le ministre en charge des mines, Christian Magnagna. L’échange a porté sur la situation des relations «stratégiques» entre l’Etat gabonais et Eramet, propriétaire à 63,72% de la Comilog et actionnaire de la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag).

Au terme de cette réunion à laquelle prenait part Kléber Silva, directeur général adjoint en charge des Branches minières du groupe Eramet, Christel Boriès a déclaré que l’échange a été «constructif entre des partenaires de longue date qui travaillent dans l’intérêt commun d’une société», la Comilog qui les tient tous à cœur et «qui a des projets de développement pour améliorer non seulement son empreinte économique, mais également environnementale et sociétale» au Gabon. «On pense que ce sont des sujets sur lesquels nous devons travailler encore plus et mieux pour apporter plus d’aspects positifs à notre présence aux populations locales», a indiqué le PDG d’Eramet.

Concernant le projet d’exploitation de Maboumine, la responsable d’Eramet rappelle que le groupe est toujours à la recherche de partenaires. Toutefois, «il y a des discussions qui sont maintenant bien avancées avec un partenaire potentiel et nous espérons que nous pourrons, dans quelques mois, conclure avec un partenaire qui reprendrait l’exploitation et le développement de ce projet», a-t-elle assuré.

A propos de ce projet, Christian Magnagna a indiqué qu’ «il est tout important de relever l’accompagnement d’Eramet depuis bientôt dix ans. Nous sommes en passe de porter ce projet auprès d’un opérateur qui s’y intéresse. Nous partageons la vision sur ce projet de Maboumine et nous reviendrons en détail sur cette question, lorsqu’on aura suffisamment avancé avec le partenaire qui frappe à la porte».