Lors du prochain congrès extraordinaire du Parti démocratique gabonais (PDG), le conseiller politique d’Ali Bongo devrait vraisemblablement faire ses adieux à son parti.

Michel Essonghé, membre du comité permanent du Bureau politique, cessera ses activités au PDG en décembre 2017. © Com-PDG

 

Ancien ministre et haut-représentant d’Omar Bongo, Michel Essonghé devrait faire ses adieux à ses «camarades» du PDG. L’actuel conseiller politique du président de la République l’a presqu’officiellement annoncé, le 22 octobre à Port-Gentil, au terme du conseil provincial organisé par le parti. Son départ devrait se faire lors du 11e congrès extraordinaire du PDG, annoncé à Libreville en décembre prochain.

Parmi les raisons qui pourraient justifier cette décision, il y a l’âge de l’intéressé. En effet, âgé de 76 ans, le conseiller municipal de Port-Gentil, élu en décembre 2013, ne se sentirait plus d’attaque pour continuer. Il souhaite passer la main et invoque «l’inexorable loi de la vie». Seulement, n’allez pas croire que Michel Essonghé démissionnera du PDG. Le membre du comité permanent du Bureau politique se retire simplement des activités du parti. On en doute, il souhaite se consacrer essentiellement à ses affaires.

En effet, s’il s’est présenté aux militants de l’Ogooué-Maritime comme le «membre d’une génération historique qui a fait sa part» en vue du rayonnement du PDG à travers le pays, la réputation de Michel Essonghé au sein du «parti des masses» n’est pas aussi glorieuse qu’il veut bien le faire croire. Selon certains «camarades» le patron de Ceca-Gadis est plutôt à voir comme «un homme d’affaires égaré en politique», voire comme «un politicien affairiste».

En juillet 2015, rapportant les impressions de certains PDGistes, Roxanne Bouenguidi le décrivait déjà comme «une personnalité lisse, sans relief». Les militants s’étant rapprochés de notre consœur estimaient d’ailleurs que l’activité politique de Michel Essonghé était «un gage donné au pouvoir en place pour faire prospérer ses affaires». Manquera-t-il à ses compagnons ? Ça reste à voir.