A l’occasion de sa conférence de presse hebdomadaire, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, a annoncé le 27 janvier, l’extension prochaine des poursuites judicaires à tous ceux qui ont géré les deniers publics, avant d’évoquer l’inspection des organes de presse pour la vérification de leur conformité au nouveau Code de la communication.

Le porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Bilie-By-Nze. © Gabonreview

 

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire du 27 janvier, le ministre de la Communication, Alain Claude Bilie- By- Nze, est revenu sur l’actualité de la semaine, notamment la Can 2017, le rapport des mesures prioritaires pour les 100 premiers jours du gouvernement et la rentrée de la Cour constitutionnelle.

Le porte-parole du gouvernement s’est félicité, au non du gouvernement, de la poursuite dans la sérénité de la Coupe d’Afrique des nations, malgré des appels au boycott, avant d’annoncer la participation du chef de l’Etat au sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba en Ethiopie, au cour duquel sera élu le nouveau président de la Commission de l’Union africaine.

Invité à commenter l’accusation portée par les membres de l’opposition sur les 863 milliards FCFA pris sur le contribuable gabonais, par le gouvernement, entre 2012 et 2017 pour l’organisation des deux Coupes d’Afrique, Alain Claude Bilié -By- Nze a répondu en ces termes : «Ce sont ceux qui l’évoquent qui ont coûté chers au contribuable gabonais ». Car, a-t-il poursuivi, « la mise en commun de leur fortune dépasse largement la somme évoquée ». Pour lui, les poursuites judiciaires engagées depuis peu par le gouvernement pour débusquer les détourneurs des deniers publics s’étendront à tout le monde. «Qu’ils soient rassurés chacun d’eux répondra de sa gestion passée», a promis le ministre de la Communication.

Pour Alain Claude Bilie-By-Nze, « tous ceux qui crient à la justice spectacle, espèrent que le curseur ne se rapproche pas d’eux ». Mais, a-t-il insisté « le curseur ira là où il devra aller». En ce qui concerne la Haute cour de justice chargée de juger les hauts dignitaires de la République, le ministre de la Communication a annoncé sa mise en place dans les prochains mois.

Pour terminer, Alain Claude Bilié-By-Nze a annoncé l’inspection par les services du ministère de la Communication de différents organes de presse dès la semaine prochaine. Celle-ci aura pour but a-t-il précisé, «de vérifier leur conformité aux nouvelles lois contenues dans le Code de la communication en vigueur».