En partie grâce à ses activités au Gabon, l’opérateur pétrolier français revendique un chiffre d’affaires consolidé de 342 millions de dollars au terme des neuf premiers mois d’exercice de l’année en cours.

Le siège de Maurel & Prom à Port-Gentil. © Mandjiinfos.com

 

Par rapport aux neuf premiers mois de 2017, c’est une hausse de 19% que Maurel & Prom a enregistré la même période cette année. L’opérateur pétrolier français revendique un chiffre d’affaires consolidé de 342 millions de dollars, soit près de 195,58 milliards de francs CFA. Ses activités au Gabon ont contribué l’atteinte de ses résultats.

Dans un communiqué, Maurel & Prom explique, en effet, que l’évolution de son chiffre d’affaires «est principalement liée à la forte progression du prix de vente moyen de l’huile produite au Gabon (70,7 $ par baril, soit +40% par rapport aux neuf premiers mois de 2017), malgré la baisse de la production due aux contraintes techniques de l’évacuation».

«Au Gabon, ajoute l’opérateur, la production opérée d’huile s’est élevée à 20 162 b/j (16 129 b/j en part M&P) au cours des neuf premiers mois de 2018, en retrait de 20% par rapport à la même période en 2017 en raison de la limitation des volumes évacués par le pipeline reliant les installations d’Ezanga au terminal d’export de Cap Lopez. Ces difficultés ont débuté à la mi-mai et, après une amélioration amorcée en juillet, sont réapparues au cours du mois d’août 2018.»

En dehors du Gabon où il opère sur le permis d’Ezanga, Maurel & Prom est également présent en Tanzanie, et travaille actuellement à l’acquisition de la participation de Shell dans le champ pétrolier Urdaneta West au Venezuela. Le Groupe a annoncé, le 22 octobre, avoir signé un contrat de cession d’actions pour l’acquisition de la participation de 20% détenue par Angola Japan Oil Co., Ltd. (Ajaco) dans les blocs 3/05 et 3/05A situés au large de l’Angola, dans les eaux peu profondes du bassin du Congo, zone d’ancrage historique du Groupe.