Les Rotariens des huit clubs de Libreville ont marché le 28 octobre dernier sur près de 7 km  du boulevard du front de mer à Libreville. Objectif : la lutte symbolique contre la poliomyélite, fléau circonscrit au Gabon depuis trois ans et en voie de disparition en Afrique comme dans le reste du monde.

© Gabonreview

 

Initiée en partenariat  avec l’Organisation mondiale de santé (OMS), déterminée à  assister le Gabon dans les actions de renforcement de la surveillance épidémiologique par la couverture vaccinale, la marche des rotariens  s’est effectuée sous  un soleil ardent.

© Gabonreview

Le Gabon ayant reçu l’année dernière  «la certification pour un Gabon libre de la polio», c’est-à-dire un pays sans polio, il est nécessaire de «maintenir ce statut au niveau du Gabon pour éradiquer la polio», a exhorté le Dr Lusamba Kabambo, point-focal PEV (Programme élargi de vaccination) OMS-Gabon, partie prenante de  la marche des rotariens. L’expert onusien n’a pas manqué  d’appeler les autorités gabonaises à redoubler de vigilance  pour garder définitivement hors du pays cette épidémie.

La marche des rotariens rentrait  dans le cadre des activités marquant la commémoration de la journée mondiale de lutte contre la polio. Elle a constitué  une  sensibilisation, conformément à son plan d’action annuel depuis 1985.

«La marche que nous avons faite aujourd’hui célébrait la journée mondiale de l’éradication de la polio», a déclaré Jean Pierre Duboze, coordinateur régional de la Fondation Rotary. Pour le PDG (Past district gouverneur), ancien gouverneur du district gouverneur 9150, la Fondation Rotary est une sorte de banque qui finance le programme d’éradication de la polio dans le monde entier depuis 1985. Avec son partenaire historique, la Fondation Bill et Melinda Gates, la Fondation Rotary dépense chaque année plus de 200 millions de dollars pour lutter contre la polio.

Les campagnes de vaccination contre la polio sont prévues très incessamment au Gabon pour maintenir la certification sans polio dans le pays. L’ambition du Rotary étant d’endiguer définitivement la polio, l’organisation lutte donc chaque année, aux côtés de ses partenaires, pour supprimer la polio, comme la variole dans le monde «en sachant que le seul moyen c’est le vaccin».

La Polio est déjà éradiquée sur le plan mondial nonobstant le continent asiatique (Afghanistan) et quelques pays d’Africains.  En 2017, plus de 357 297 enfants ont été vaccinés au Gabon contre la polio.