Solidaire de la grande marche du 13 août au Gabon, Fabien Méré, membre de la Coalition pour la nouvelle République autour de Jean Ping, a invité la «résistance» gabonaise à «apporter tout son soutien humain et matériel à Dynamique unitaire».

Fabien Méré. © Facebook.com/fabien.mere

 

Prévue le 13 août dans toutes les capitales provinciales du pays, la marche de protestation pacifique des agents publics, initiée par Dynamique unitaire (DU), a eu un écho favorable à l’étranger. Notamment auprès des Gabonais engagés dans la «résistance» contre le régime d’Ali Bongo. A l’instar de Fabien Méré, membre de la Coalition pour la nouvelle République autour de Jean Ping.

«Avec Dynamique unitaire, je dis que la force du criminel ne peut être à la base de la société. Il nous faut très rapidement réintroduire la civilisation au cœur du vivre ensemble. Notre objectif est donc clair : mettre hors d’état de nuire la bande à Bongo ! La riposte doit être totale et implacable», a déclaré Fabien Méré dans un post, le 10 août, sur gabonvoice.wordpress.com.

Pour atteindre cet horizon, Fabien Mere estime que la «résistance», à travers toutes ses ramifications, dans un élan patriotique, se doit «d’apporter tout son soutien humain et matériel à Dynamique unitaire portée par Jean Remy Yama et ses camarades». Une telle implication est plus que nécessaire car, «le Gabon est à la croisée des chemins», a soutenu l’ancien ministre et avocat au barreau du Gabon. «La lutte contre l’injustice sociale est rarement dissociable de la lutte contre l’injustice politique», a-t-il conclu.