En vue de redonner des couleurs au principal marché du quartier Charbonnages, dans le 1er arrondissement de Libreville, l’Association des jeunes émergents volontaires (Ajev) a procédé le 3 novembre à l’assainissement de cet espace commercial.

La coordination de l’Ajev du 1er arrondissement de Libreville à l’œuvre aux Charbonnages, le 3 novembre 2018. © Gabonreview

 

L’Association des jeunes émergents volontaires (Ajev) a respecté la tradition de la journée citoyenne au quartier Charbonnages, dans le 1er arrondissement de Libreville. Le 3 novembre, l’association a procédé à l’assainissement du principal marché de ce quartier.

Initiée en 2016, cette journée vise à responsabiliser les citoyens dans la propreté de leur quartier et d’accompagner les mairies d’arrondissement dans leur tâche d’amélioration de la qualité de vie des concitoyens. «Nous sommes ici dans le cadre de la journée citoyenne initiée par le chef de l’Etat. Nous avons choisi ce site parce qu’il s’agit du principal marché des Charbonnages», a déclaré le vice-président de la 1re zone du 1re arrondissement de Libreville.

Selon John Lee Ngaba, «c’est l’un des endroits stratégiques du 1er arrondissement de Libreville, où les populations viennent se ravitailler en vivres notamment. Nous avons donc mis à profit la journée citoyenne pour redonner des couleurs à ce site». Concrètement, l’Ajev a refait la peinture intérieure et extérieure du marché, désherber les alentours et curer les caniveaux de l’espace commercial.

«Il est question d’améliorer les conditions de travail des commerçants, mais aussi assainir cet endroit», a souligné John Lee Ngaba, précisant que cette action participe également à la promotion de l’entrepreneuriat dans l’arrondissement. «Comme vous le constatez, nous avons ici des entrepreneurs avec des peintres, des charpentiers, qui nous accompagnent dans notre action. Ce sont des jeunes gabonais», a souligné le responsable de l’Ajev.

John Lee Ngaba a également invité les jeunes et les autres associations de la zone, eux aussi, à observer la journée citoyenne. «Car elle permet aux habitants de notre quartier de s’entraider pour apporter des solutions à des problèmes qui ne pourront pas toujours être résolus par la mairie mais, uniquement par l’entraide citoyenne», a-t-il conclu.