La troisième édition du marché agricole et du made in Gabon ouvert le 25 août dernier au «Happy village», dans la commune d’Akanda, se poursuit jusqu’ au 1er septembre prochain.

La 3e édition du marché agricole et du made in Gabon ouvert le 25 août au 1er septembre 2018. © Gabonreview

 

IDRC Africa et la PME Indigena Food organisent du 25 août au 1er septembre 2018 à Akanda, la 3ème édition du «marché agricole et du made in Gabon». Il s’agit d’une exposition-vente des produits de première nécessité, des produits cosmétiques, des vêtements, des objets de décoration façonnés localement.

© Gabonreview

«Nous faisons la promotion du made in Gabon depuis un certain nombre d’années. Le gouvernement parle de diversifier l’économie locale, nous pensons que cette diversification ne peut se faire sans les secteurs agricole et artisanal, lesquels peuvent générer des emplois. Cette initiative d’encouragement et de promotion des producteurs gabonais est notre contribution à nous ONG IDRC Africa et la PME Indigena Food», a déclaré Hervé Omva, le coordonnateur général de IDRC Africa.

Cet espace ouvert aux entrepreneurs gabonais et aux consommateurs, permet depuis sa première édition de promouvoir les produits issus du secteur agricole et artisanal, de présenter les opportunités de la diversification de l’économie gabonaise, à travers la sensibilisation de la jeunesse à l’entrepreneuriat.

Très optimistes, les organisateurs estiment d’ailleurs que la crise économique que traverse le Gabon est un tremplin pour l’éclosion de l’entrepreneuriat et la valorisation des richesses autres que le pétrole et le minerai. C’est aussi l’avis d’un jeune artisan, Ikapi André Marie, qui confectionne des sacs à dos à base de tissu pagne. «Je suis étudiant et je me lance dans ce domaine à temps partiel. Nous sommes habitués à consommer des produits importés de l’étranger, maintenant je suis très fier de présenter mon produit made in Gabon. Les gens sont encore un peu réticents, mais avec le temps, ils apprécieront», a-t-il confié.

Malgré la faible affluence enregistrée sur le site de cet évènement, la présidente de la coopérative Oza Africa, Jackie Ognagna, dit croire aux avantages de cette initiative promotionnelle. «C’est une belle initiative qui nous est offerte pour nous faire connaître. Les deux dernières éditions ont connu un engouement qui nous a permis d’écouler nos produits, mais celle-ci est timide», a-t-elle déclaré.