Le pôle communication du Marathon du Gabon a fait le point, le 1er novembre à Libreville, à quelques heures du début de la compétition. A cet effet, il a été annoncé que tout est fin prêt pour le coup d’envoi de cette cinquième édition, totalisant le nombre record de 16 000 inscrits.

Waris Moulenda Fatombi (au centre) pendant la conférence de presse, le 1er décembre 2017 à Libreville. © Gabonreview

 

Rendez-vous sportif majeur du pays, le Marathon du Gabon se tiendra le 3 décembre à Libreville. A quelques heures du lancement des hostilités, le porte-parole de la compétition internationale a fait le point, le 1er décembre à Libreville. «Tous les athlètes annoncés sont présents à Libreville pour prendre part à la 5e édition du Gabon», a assuré Waris Moulenda Fatombi.

«Nous avons lancé les opérations du Marathon en septembre avec l’ouverture officielle des phases d’inscription. Au finish, nous avons dépassé notre point d’estimation. En effet, nous visions 15 000 inscrits mais en avons récolté 16 000. Cela est simplement dû à l’engouement que suscite la compétition. Il y a plus de 50 nationalités représentées sur le marathon du Gabon», a poursuivi le porte-parole du Marathon du Gabon.

Moments de la conférence de presse. © Gabonreview

La compétition démarre ce 2 décembre à Libreville, aux alentours de 9h, avec les courses juniors «1,5 km et 3 km» pour les enfants âgés de 9 à 16 ans. Juste après, interviendra le départ de la «Gabonaise», épreuve de 5 km exclusivement réservée aux femmes. Le lendemain, le 3 décembre, sera dédié aux coups d’envoi simultanés du «10 km», du «Semi-marathon» de 21 km et de l’épreuve reine, le «Marathon» de 42 km.

S’agissant du deuxième jour de la compétition, Waris Moulenda Fatombi a indiqué que «la convocation des athlètes est prévue à 7h30, tandis que la course interviendra à 8h30». Par ailleurs, a-t-il rappelé : «Comme chaque année, nous avons mis en place un programme de fermeture des routes, pour permettre aux athlètes de courir dans les meilleures conditions possibles. Mais également pour permettre au public d’encourager les coureurs sur le long du parcours».

L’organisation a également évoqué quelques innovations dans le cadre de cette cinquième édition. «La première journée de compétition démarrait par l’épreuve des femmes. Cette année, les juniors seront à l’honneur. Aussi, pour cette cinquième édition, le premier Gabonais à franchir la ligne d’arrivée du 42 km participera au prochain marathon de Paris, le 8 avril prochain, avec sa prise en charge complète», a-t-il annoncé.

A ces changements s’ajoute la mise en place d’un «village retraite», dont l’objectif est de donner de la visibilité aux partenaires de l’évènement. «Et permettre au public de se divertir, de gagner un certain nombre de lots ou recueillir certaines d’informations», a ajouté le porte-parole. Rendez-vous est donc pris les 2 et 3 décembre sur le front de mer de Libreville pour le coup d’envoi de la compétition.