Deuxième sur les deux dernières éditions, Peter Kurui a ajouté une nouvelle ligne à son palmarès en remportant le Marathon du Gabon 2017, le 3 décembre à Libreville. S’il a remporté l’épreuve de 42 km en 2h21’19’’, le Kenyan est cependant loin de son record établi en 2013, en 2h14’42’’.

Peter Kurui franchissant la ligne d’arrivée du Marathon du Gabon, le 3 décembre 2017 à Libreville. © Gabonreview

 

Recordman du Marathon du Gabon, Peter Kurui a remporté la cinquième édition de cette course, le 3 décembre à Libreville. Le Kenyan a remporté l’épreuve de 42 km en 2h21’19’’. Comme lors du 10 km de Port-Gentil, en juin dernier, le Kenya a été le patron de cette cinquième édition du Marathon du Gabon. Derrière le vainqueur,  ses compatriotes ont complété le podium. Il s’agit de Dominic Kangor (2h21’36’’) et Paul Maina (2h25’04’’).

Idem chez les dames, où le Kenya a aussi dominé les débats. Joan Kigen est arrivée en tête avec un temps de 2h44’55’’. Ses compatriotes Zeddy Limo et Alice Timbilili ont complété le podium, avec des temps respectifs de 2h53’49’’ et 2h56’50’’. L’épreuve reine de cette cinquième édition a été précédée du «10 km» et du «Semi-marathon», long de 21,5 km.

Le chef de l’Etat au départ du Marathon du Gabon 2017. Le podium élite messieurs. © Gabonreview

Le «10 km» a été remporté par Djessy Mouele Kodo chez les hommes, en 33’40’’. Chez les dames en revanche, c’est Armele Aniva Simira qui a occupé la première marche du podium. Au niveau du «Semi-marathon», c’est l’incontournable Marc Titus Nzoghe  qui s’est adjugé la victoire chez les hommes en 1h14’45’’. S’agissant des dames, Alvine Panys Bongo a dominé ses concurrentes avec un temps de 1h39’53’’.

Le chef de l’Etat est revenu sur le bien-fondé de ce rendez-vous sportif d’envergure. «Il s’agit d’une célébration pour cette cinquième édition du marathon du Gabon. Je félicite les organisateurs pour le courage et leur savoir-faire. D’autant que nous avons été récompensés par une note d’encouragement du président de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF, ndlr). Ce qui nous fait très plaisir, car le marathon du Gabon est désormais un rendez-vous incontournable en Afrique», a confié Ali Bongo.

Le président gabonais a souhaité que la compétition se pérennise, encourageant au passage les participants à battre le record établi en 2013, lors de la première édition, par Peter Kurui en 2h14’42’’. Toutefois a indiqué Ali Bongo : «Entre chaque marathon, je souhaiterai que des courses soient organisées. Comme nous l’avons fait à Port-Gentil (le 10 km en juin dernier, ndlr), je souhaite que cela touche aussi les autres villes de l’intérieur du pays», a conclu chef de l’Etat.