En prélude au démarrage les 2 et 3 décembre de la 5e édition du Marathon du Gabon, le Comité d’organisation de la compétition a initié le 21 octobre à Akanda, une course avec 300 volontaires afin de peaufiner les derniers réglages de la course.

Les volontaires pendant la course. Akanda, le 21 octobre 2017. © Gabonreview

 

A cinq semaines du démarrage de la 5e édition du Marathon du Gabon, le comité d’organisation de la compétition a organisé une course avec 300 volontaires, le 21 octobre au stade de l’amitié d’Angondjé.

L’évènement avait pour objectif, selon le responsable de la communication du Marathon du Gabon, de «rassembler les volontaires non qualifiés pour la course des 2 et 3 décembre, leur faire vivre la course. C’est aussi une manière de les remercier pour leur implication dans la réussite de l’évènement», a expliqué Warris Fatombi Moulenda.

Les moments de la course. Akanda, le 21 octobre 2017. © Gabonreview

La course a consisté pour les volontaires à courir chacun à son rythme, pendant plus de 30 minutes, autour de l’aire de jeu du stade avant de s’achever par un étirement collectif.

La 5e édition du Marathon du Gabon dont les inscriptions ont débuté le 8 septembre dernier, va se dérouler comme chaque année en six étapes, à savoir : la Gabonaise, la Course junior, le Circuit de 3 km, le 10 km, le Semi-marathon et le Marathon.

La Gabonaise, longue de 5 kilomètres, concerne les femmes âgées de 14 ans et plus. La Course junior, longue de 1,5 km concerne les jeunes âgés de 9 à 12 ans. Le circuit de 3 km est destiné aux jeunes de 13 à 16 ans. Le 10 km, le Semi-marathon et le Marathon sont réservés aux professionnels de la discipline, dont certains viendront du Kenya et de l’Ethiopie. La particularité de la compétition cette année est qu’elle entend regrouper plus de 15 000 athlètes.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga