Du haut de ses 34 ans, le Kenyan a enregistré sa première victoire majeure sur le continent en remportant l’épreuve reine du marathon du Gabon, le 27 novembre dernier à Libreville, en 2h21’15’’.

Le trio de tête du marathon posant avec les officiels, le 27 novembre 2016 à Libreville. © D.R.

Le trio de tête du marathon posant avec les officiels, le 27 novembre 2016 à Libreville. © D.R.

 

Jusqu’ici inconnu en terre gabonaise, Samson Bungei a inscrit son nom au Panthéon du Marathon du Gabon. Non sans difficultés, le Kenyan a remporté, le 27 novembre dernier à Libreville, la quatrième édition de l’épreuve en 2h21’15’’. «Je n’étais jamais venu sur ce marathon à Libreville. Mais des amis kenyans qui avaient couru ici m’avaient prévenu de la difficulté des conditions climatique», a raconté le vainqueur de l’épreuve après avoir franchi la ligne d’arrivée.

«Avec une telle chaleur, c’est toujours très compliqué de gérer les efforts. C’est ce que j’ai gardé en tête durant toute l’épreuve pour bien gérer surtout la dernière partie. C’est évidemment un bonheur de m’imposer ici à Libreville avec de telles difficultés», a poursuivi Samson Bungei.

Il a ainsi devancé de peu son compatriote, Peter Kurui, vainqueur de l’édition 2013 et surtout détenteur du record du marathon du Gabon. Ce dernier est arrivé en deuxième position en 2h23’29’’. Le trio de tête a été complété par un autre Kenyan : Julius Muriuki, qui a parcouru les 42 km du marathon en 2h27’04’’.

Avant de remporter son premier marathon sur le continent africain, Samson Bungei s’était surtout fait connaître en Europe avec une victoire à Essen et une deuxième place à Cologne en 2009, et avec une 5e place à Milan en 2015. Doté d’un record personnel de 2h08’36’’, le Kenyan de 34 ans fait partie des solides marathoniens du circuit. Sa victoire  à Libreville confirme toutes les qualités du parcours de la capitale gabonaise qui fut le premier sur le continent africain à obtenir le label IAAF en 2014.

S’agissant des épreuves annexes de cette édition 2016, le «semi-marathon» a été remporté en 1h17’48’’ par Nzoghe Marc. Djessy Mouele Kodo, quant à lui, est arrivé en tête du «10 km» avec un temps de 33’10’’. L’épreuve la «Gabonaise» a été remportée par Madina Andjayi en 19’26’’. Chez les jeunes, Marcelin Mbo s’est adjugé le «1,5 km» en 04’55’’ ; tandis le «3 km» a enregistré la victoire d’Urcel Jordy Mayombo, avec un temps de 10’18’’.