Le secrétaire général exécutif du Bloc démocratique gabonais (BDC), Guy Christian Mavioga, a démissionné de son poste de porte-parole de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence, le 15 février.

Le président du Bloc démocratique chrétien (BDC), Guy Christian Mavioga, le 3 juin 2017 à Libreville. © Gabonreview

 

Après sept ans au poste de porte-parole de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence et pour des raisons de «cohérence et d’éthique politique», le secrétaire général exécutif du Bloc démocratique gabonais (BDC), Guy Christian Mavioga, a décidé de renoncer à ses responsabilités au sein de la majorité.

Cette décision a été notifiée au secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG), Eric Dodo Bounguendza en personne, le 15 février au cours d’une rencontre des présidents de partis au siège du PDG. «Je me suis déchargé du poste de porte-parole de la majorité depuis jeudi dernier. J’ai eu le grand plaisir de défendre la majorité présidentielle et mon grand frère Ali Bongo à temps et à contre temps», a-t-il confié à Gabonreview.

Estimant avoir été à la hauteur de sa tâche et d’être même allé plus loin dans l’exercice de sa responsabilité, malgré les conditions difficiles dans lesquelles il intervenait, le pourfendeur du PDG, assure se mettre à la disposition du président de la République pour d’autres challenges. «Je suis un serviteur loyalement fidèle et homme de lumière et de vérité», a-t-il affirmé.