Achtone Christy Nkollo Aganga, doctorante à l’Université Omar Bongo sera le porte-étendard du Gabon à la finale du concours «Ma thèse en 180 secondes», prévue le 27 septembre à Lausanne en Suisse.

Achtone Christy Nkollo Aganga lors de son sacre national en mars 2018. © Gabonreview

 

Lauréate du concours national «Ma thèse en 180 secondes», mars dernier, Achtone Christy Nkollo Aganga représentera le Gabon à la finale internationale de l’épreuve prévue le 27 septembre à Lausanne, en Suisse.

Présentée comme une épreuve d’éloquence et de vulgarisation scientifique par l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), principale structure organisatrice, «Ma thèse en 180 secondes» met en lice chaque année les doctorants des pays francophones d’Afrique, du Moyen-Orient, d’Europe centrale et orientale.

Chaque candidat est invité à présenter ses travaux de recherche de doctorat à un public profane et diversifié, de façon claire, ludique et convaincante en 180 secondes, en s’appuyant sur une unique diapositive, sans animation.

Pour cette année, 18 candidats provenant de plusieurs pays sont qualifiés pour la finale. Le Gabon sera représenté par Achtone Christy Nkollo Aganga.

Doctorante au département de Géographie de l’Université Omar Bongo (UOB), Achtone Christy Nkollo Aganga, travaille sur la «Distribution et conservation du lamatin africain dans les sites Ramsar de Petit Loango et de Setté Cama ». La finale internationale est prévue le 27 septembre à l’auditorium Erna Hamburger, à l’Université de Lausanne.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga