Le nouveau directeur général de la Société nationale immobilière (SNI), Hermann Kamonomono, et ses partenaires financières ont visité le 8 mars le chantier de Mangouba, situé dans la commune d’Akanda, promettant la relance du chantier sous peu.

Hermann Kamonomono, et ses partenaires financières sur le chantier en souffrance de Mangouba. © Gabonreview

 

En stand-by depuis près de deux ans, le chantier de lotissement Mangoumba, situé dans la commune d’Akanda, a reçu une visite d’inspection conduite par le directeur général la Société nationale immobilière (SNI), accompagné de ses partenaires financiers : Bicig et l’Union gabonaise de banque.

Selon Hermann Kamonomono, il s’agissait de constater de visu le niveau d’exécution des travaux et les réalités du terrain, afin de définir de commun accord les modalités pour la relance de ce chantier.

Hermann Kamonomono, et ses partenaires financières sur le chantier en souffrance de Mangouba. © Gabonreview

«Nous sommes sur le site de Mangouba pour dresser un état des lieux, un constat de ce qui a été fait avant, afin de voir dans quelle mesure ce projet peut être relancé. C’est la raison pour laquelle, nous sommes ici avec tous les partenaires, l’UGB et la Bicig», a-t-il confié.

Étendu sur une superficie de 120 hectares, le lotissement Mangoumba est une propriété de la SNI, disposant de titre de propriété. Les travaux d’aménagement s’exécutent en deux phases. La première phase concerne l’aménagement de 75 ha pour la création de 731 parcelles. Sur ce total, 602 parcelles sont actuellement prêtes et 129 parcelles restent à aménager. La seconde phase concerne l’aménagement 45 ha.

Plan du lotissement de Mangouba. © Gabonreview

A l’issue de cette visite, le DG de la SNI s’est dit optimiste. «Vous avez remarqué la détermination de nos partenaires financiers à nous accompagner. Nos partenaires sont avec nous. Nous sommes tombés d’accord sur un certain nombre d’éléments qui participent à une relance très rapide» ce chantier, a-t-il affirmé.

Hermann Kamonomono estime que ce projet, permettra à plusieurs gabonais d’accéder à la propriété foncière. La densification de ce type de projet permettra de répondre aux besoins des compatriotes désireux d’accéder à la propriété par le biais de l’auto construction.