Visant le développement de loisirs en plein air, les Happy Holidays ont été lancés, le 18 août au stade de Nzeng-Ayong, dans le sixième arrondissement de Libreville.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports pendant la découverte des activités des Happy Holidays, le 18 août à Libreville. © Gabonreview

 

Quelques activités au bénéfice des enfants. © Gabonreview

La troisième édition des Happy Holidays a été lancée par la ministre de la Jeunesse et des Sports, le 18 août au stade de Nzeng-Ayong, dans le sixième arrondissement de Libreville. Pendant une dizaine de jours ce stade sera transformé en un grand centre aéré pour les enfants de 4 à 15 ans.

Châteaux gonflables, balançoires, toboggans, circuit auto, circuit de poney, sont quelques-unes des animations mises à la disposition des enfants. Des stands de restauration ont également été érigés à l’occasion. «Je suis satisfaite car le comité a bien travaillé : il y a beaucoup de jeux et d’ateliers pour les enfants», a déclaré la ministre des Sports après la visite guidée des lieux.

 «Je crois que les deux semaines des Happy Holidays vont permettre aux enfants de bien terminer les vacances et, dans une certaine mesure, bien préparer la rentrée scolaire», a poursuivi Nicole Assélé. En effet, le comité d’organisation a également prévu une kermesse dont les prix sont des cartables et autres éléments de la trousse scolaire. «C’est une très bonne chose pour les jeunes», a souligné la ministre de la Jeunesse et des Sports.

Initiés en 2015 par la direction générale des Loisirs, les Happy Holidays se sont toujours tenus à Libreville. Une phase test à en croire Nicole Assélé, dont l’objectif est d’organiser des manifestations similaires à l’intérieur du pays. «Pour le moment, nous sommes dans le factuel, avec la transformation du stade de Nzeng Ayong en centre aéré. Mais la vision du gouvernement est de créer des parcs d’attraction au niveau de Libreville et dans toutes les provinces du pays», a-t-elle affirmé.

Cette troisième édition a notamment innové avec une foire d’exposition d’articles pour jeunes et enfants. Le comité d’organisation a également prévu un grand concert au bénéficie des jeunes. Aux parents réticents, la ministre a rassuré sur les dispositions en matière de sécurité. «Un accent particulier a été mis sur l’aspect sécuritaire et la couverture médicale. Les enfants pourront s’amuser en toute sérénité de 10 heures à 17 heures», a affirmé Nicole Assélé. Les enfants de moins de huit ans doivent cependant se faire accompagner par un adulte.

Si la première journée de cette manifestation était gratuite, du fait notamment de la présence des pensionnaires d’orphelinats de Libreville, l’accès au site est conditionné par un ticket de 500 francs CFA. Ce ticket donne droit à une boisson. Les Happy Holidays s’achèvent le 1er septembre.