L’Unesco accueille à son siège de Paris, le 23 octobre prochain, la 3e édition de la journée du manuscrit francophone, lors d’une soirée officielle qui permettra de primer les meilleurs textes dans le cadre du concours organisé à cette occasion.  

Illustration pour la journée du manuscrit 2015. © leseditionsdunet.com

Illustration pour la journée du manuscrit 2015. © leseditionsdunet.com

 

L’Unesco accueille à son siège de Paris, le 23 octobre prochain, la 3e édition de la journée du manuscrit francophone. Evènement littéraire d’envergure, cette initiative est placée sous le parrainage de Maurice Bandaman, ministre de la Culture et de la Francophonie de Côte d’Ivoire. Bénéficiant de la collaboration des éditions du Net et du magazine ActuaLitté, elle sera portée par la délégation permanente de Côte d’Ivoire auprès de l’Organisation des Nations-unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) et le ministère ivoirien de la Culture et de la Francophonie.

La journée du manuscrit est consacrée à la littérature dans l’espace francophone. Son objectif est de permettre à un grand nombre d’écrivains de pouvoir se faire éditer, mais également de bénéficier de la diffusion et d’une communication plus élargie. Inspirée de la Fête de la musique, elle offre aux auteurs de l’espace francophone la possibilité de publier facilement et gratuitement avec une large diffusion. «Nous espérons vivement que cette année, la participation soit encore plus grande et élargie sur tout le continent, d’autant plus que la Journée du manuscrit se fera cette année à l’Unesco : un lieu symbolique pour fêter la littérature», soulignent les organisateurs.

Les auteurs intéressés peuvent déposer leurs manuscrits, quel que soit le genre – roman, poésie, nouvelle, théâtre, autobiographie, manga, etc. – jusqu’au 30 septembre prochain sur le site lajourneedumanuscrit.com. «Ils auront peut être la chance d’être parmi les lauréats de cette année», souligne le communiqué, qui rappelle que la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, tient le développement de la culture pour «notre réponse à l’extrémisme». «C’est cet intérêt commun qui conduit aujourd’hui à ce que la Côte d’Ivoire devienne coorganisatrice de la journée du manuscrit 2015 et organiser cette soirée au sein de l’Unesco », notent encore les organisateurs.

En organisant cet événement à l’Unesco, la délégation permanente de Côte d’Ivoire voudrait faire inscrire cette manifestation dans l’agenda officiel de l’agence onusienne. Ce qui ferait qu’en 2016, cet évènement littéraire soit étendu à toutes les langues. Dès sa première édition en 2013, le taux de participation avait été exceptionnel. En l’espace de 20 jours, plus de 50 000 visiteurs avaient été enregistrés sur le site et 673 manuscrits déposés. Au total 436 livres furent publiés, la première année. L’année dernière, la communauté Facebook a explosé avec 200 000 «J’aime» sur la page officielle, 17 millions de visiteurs, et pas moins de 1 000 manuscrits déposés.