L’écrivain gabonais Eric Joël Bekalé a présenté, le vendredi 8 décembre à la salle de conférence du complexe commercial Symbiose Concept Store, à Libreville, son dernier roman intitulé « Le mystère de Rose » publié aux Editions Harmattan.

Eric Joël Békalé, le 8 décembre 2017, lors de la présentation de son ouvrage et du lancement de Symbiose Concept Store. © Gabonreview

 

Aperçu de l’assistance lors de la présentation. © Gabonreview

Pour son nouveau roman, « Le mystère de Rose », Eric Joël Bekalé entraîne le lecteur dans les dédales de la conscience. Énigmatique, aux limites de l’ésotérisme, le livre fait alterner et se confondre les dimensions du réel et de l’irréel.

L’écrivain gabonais déroule ainsi une mosaïque qui faisant progressivement glisser dans la confusion et l’interrogation. Comment savoir en effet qui, de Nguema (concubin) ou de Rose (concubine), est un revenant ? Avec ses accents initiatiques, l’ouvrage est une porte ouverte sur un monde parallèle qui, en définitive, côtoie celui des vivants.

Au-delà de l’ésotérisme, « Le mystère de Rose » pourrait être considéré comme une œuvre absurde, au sens kafkaïen, et dans cette direction, il appartiendra à chaque lecteur, selon l’auteur de trouver un sens à l’histoire contée.

Eric Joël Bekalé évoque, dans l’œuvre, des thèmes tels que l’amour, le mariage, le concubinage, la jalousie, mais ce ne sont que « des prétextes pour ouvrir une brèche vers la métaphysique et le sacré. Le livre est initiatique et plein de symboles », a confié un lecteur avisé.

Né en 1968,  Eric Joel Bekalé, diplôme en Anthropologie et Sociologie du Politique est auteur d’une dizaine d’œuvres, dont « Le chant de ma mère », « Sur les traces de mon père », « Le mystère de Nguema » et « Elévations poétiques ».