L’association dirigée par Blandine Rita Lebondo Lemali a entamé, le 18 aout dernier, une tournée qui lui a permis de distribuer près de 24 500 livres dans de nombreuses provinces du pays.

Un moment de la caravane «Livres pour tous». © Orema G’ilewe

Un moment de la caravane «Livres pour tous». © Orema G’ilewe

 

Quelques moments de la caravane «Livres pour tous». © Orema G’ilewe

Quelques moments de la caravane «Livres pour tous». © Orema G’ilewe

La caravane «Livres pour tous», initiée par l’association Orema G’ilewe, a distribué pas moins de 24 500 ouvrages couvrant divers domaines du savoir. But : encourager les jeunes, et même les adultes, à la pratique de la lecture et surtout les amener à se rapprocher du savoir, les livres étant des endroits où est consignée la sagesse. C’est dans cette optique que cette association apolitique s’est lancée dans cette œuvre humanitaire et culturelle en se rapprochant des populations de l’intérieur du pays. Au-delà, il s’agissait également de promouvoir la littérature et le livre gabonais.

Partout où cette caravane est passée, il a été question de mettre en place des unités de lecture, des bibliothèques et des centres de lecture. Des initiatives qui permettront de mieux conserver ces ouvrages. «Vous devez construire des bibliothèques pour pouvoir ranger les livres et les mettre à l’abri de la détérioration», conseillait sans cesse la présidente de l’association Orema G’ilewe, qui voudrait, en outre, que les livres soient mis gratuitement à la disposition de ceux qui aimeraient les consulter sur place.

Si Blandine Rita Lebondo Lemali déplore des difficultés, notamment l’état des routes, peu praticables dans certaines localités où il faut parfois mettre deux heures et demi pour parcourir moins de 100 km, elle a surtout fustigé la rétention de l’information par certaines personnalités et autorités, se disant toutefois satisfaite de ce travail qui donne un peu plus d’espoir aux jeunes des régions visitées. «Partout où nous sommes passés, nous avions à chaque fois la même remarque : c’est la première fois que l’on pense à augmenter notre savoir. On cherche à faire de nous des alcooliques. La preuve : il n’y a pas d’autre distraction en dehors des bars qui se retrouvent même dans les villages les plus reculés», a-t-elle témoigné, non sans remercier ceux qui ont spontanément adhéré à son initiative. C’est par les livres que l’on combat l’ignorance et que les sources d’incompréhension, de haine et de rejet de l’autre, menant aux plus insupportables méfaits, sont asséchées.

L’initiative d’Orema G’ilewe bénéficie du soutien et de l’appui de la fondation canadienne «Cultures à partager», qui a mis à disposition les ouvrages et se donne également pour objectif d’aider la fondation «Livres pour tous» à diffuser des ouvrages d’auteurs gabonais au Canada. En attendant cette nouvelle opération, Blandine Rita Lebondo Lemali en appelle déjà à la contribution des uns et des autres pour la réussite de cette nouvelle collecte, qui permettra de faire connaître le livre gabonais hors du pays. A noter que cette distribution des livres va se faire dans toutes les provinces du Gabon.