Ayant fait appel d’une condamnation de la Fédération internationale de football association (Fifa), Mangasport a été débouté par le Tribunal arbitral du sport (Tas). Le club de Moanda devra verser 19 millions de francs CFA à un de ses anciens joueurs ayant saisi la Fifa, pour rupture abusive de contrat.

Le TAS a confirmé la condamnation de Mangasport à payer 19 millions de FCFA de dommages à Mariano Michaël Beugre. microjuriscl.files.wordpress.com

 

Le Tribunal arbitral du sport (Tas) a confirmé, le 2 novembre, la sanction infligée à Mangasport dans le litige l’opposant au joueur ivoirien Mariano Michaël Beugre. Suite à une plainte du joueur auprès de la Fédération internationale de football association (Fifa), pour rupture abusive de contrat, le club de Moanda avait été condamné à verser au plaignant la somme de 19 millions de francs CFA, en novembre 2016.

Contestant cette décision, Mangasport avait saisi le Tas en mars dernier. Un appel rejeté. «L’appel interjeté le 3 mars 2017 par Mangasport à l’encontre de la décision du juge de la chambre de résolution des litiges de la Fifa du 24 novembre 2016 est rejeté», a souligné le Tas dans le courrier adressé au club de Moanda, ajoutant que «La décision du juge de la chambre de résolution des litiges de la Fifa du 24 novembre 2016 est confirmée».

Par ailleurs, le Tas a indiqué à Mangasport que les frais de l’arbitrage seront à ces frais. Tout comme il a été rappelé au club qu’il doit verser à Mariano Michaël Beugre, évoluant désormais à Al Saad (D1 qatari), les 19 millions de francs CFA de dommages. Une issue ayant satisfait l’Association nationale des footballeurs professionnels (ANFPG), dont le joueur ivoirien est membre.

A cette occasion, l’ANFPG a rappelé à tous «l’importance de régler certains litiges sur le plan national avant toute procédure internationale, comme nous le préconisons dans toutes nos démarches». L’association a par ailleurs remercié le joueur pour la confiance placée en elle et pour avoir fait «confiance à notre service juridique pour trouver une issue favorable dans cette affaire qui n’a que trop duré». Une issue qui pourrait bien donner des idées à d’autres joueurs.