Suite à notre article sur la publication d’un communiqué dans l’Union sur la signature d’un contrat de partenariat entre l’ISI et l’Éducation nationale, l’ISI a tenu à répondre. Nous publions ici in extenso le document qui nous est parvenu.

Signature entre l'ISI et le ministère de l'Education nationale - L'Union

Objet : Communiqué Rectificatif d’information.

La Direction de l’Institut Supérieur d’Ingénierie tient à rectifier une information parue dans l’union du lundi 19 novembre 2012. Il s’est bien agi de la signature du partenariat entre l’État gabonais et l’Institut Supérieur d’Ingénierie, respectivement représentés par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et le promoteur de cet établissement, et non par son ex­ Directrice nommée Sophie Amélie TOURNAY-CALLAQUE, qui fut Directrice jusqu’au 31 juillet 2012 et dont le contrat n’a malheureusement pas été reconduit, ce gui la dégage de toutes corollaires inhérentes à cette parution.

De cette incompréhension entre nos services et le journal l’UNION, a en effet résulté la présentation d’une photo d’archives de l’ex-Directrice laissant supposer sa présence lors de cette signature. Il est de rigueur de rappeler qu’aucun membre du personnel de l’établissement n’a prétendu qu’elle eut signé un quelconque document, d’autant plus que cette prérogative est exclusivement réservée aux promoteurs d’établissements, ce qu’elle n’est pas.

Toutefois, nous tenons à fustiger le propos infondé de cet article, relatif à une usurpation d’identité dont aurait été victime les autorités gabonaises, sans nous appesantir sur la légèreté des autres affirmations.

Nous attendons donc un rectificatif par l’auteur de cet article, conformément aux dispositions légales en vigueur et au mail de : Madame TOURNAY, dont nous avons été mis en copie, dans lequel elle retire ses propos diffamatoires dus à cet erratum, sauf s’il est possible de fournir un quelconque document portant la signature de Madame TOURNAY.

Nous précisons que Madame TOURNAY a toute notre affection, après avoir dirigé avec efficacité notre établissement, à travers les différentes missions mentionnées dans son article paru, et rassurons son futur employeur de son efficacité et de son objectivité.

Enfin, nous remercions l’ensemble des parents et étudiants qui nous ont témoignés de leur soutien indéfectible et leur indignation concernant cette cabale, ayant fort heureusement assisté le samedi 17 novembre 2012, à une présentation dudit contrat de partenariat avec lecture complète, sans aucune mention du nom de la Directrice sortante.

La Direction s’excuse auprès des internautes pour tous les désagréments éventuels causés.

La rédaction de gabonreview.com tient à préciser que l’intégralité des propos publiés dans l’article incriminé sont la retranscription exacte d’un email envoyé à la rédaction par Madame Tournay-Callaque. Nous nous réjouissons toutefois qu’il ne s’agisse que d’un quiproquo entre l’ISI et le journal l’Union, qui a publié le 21 novembre un communiqué précisant : “Aussi cette confusion n’incombe-t-elle nullement au journal l’Union, et encore moins au ministère de l’Éducation supérieure”.