Soucieux de réunir toutes les conditions de sécurité promises sur l’ensemble des sites, le ministère des Sports a annoncé le report au 3 juin du lancement du Libreville Fitness Tour, initialement prévu ce 27 mai à Libreville.

© D.R.

 

Initialement prévue ce 27 mai à Libreville, sur la Place de l’Indépendance, le lancement du Libreville Fitness Tour a été décalé d’une semaine. L’événement se déroulera donc le 3 juin prochain, au même endroit, a annoncé le ministère des Sports, ce 26 mai. Ce report, indique le département ministériel, a été motivé par le souci de «réunir toutes les conditions de sécurité promises sur l’ensemble des sites, de parer à toutes éventualités en termes de premiers secours et de prise en charge médicale».

Aussi, ce report permettra-t-il de «aux femmes inscrites de récupérer en toute sérénité leurs kits de participation pendant au moins 48 heures», a justifié le ministère des Sports, soulignant que ce décalage commandait, par ailleurs, une reprogrammation des étapes de cette caravane sportives. Ainsi, l’étape de l’esplanade de la gare ferroviaire de Setrag, à Owendo, a été décalée au 10. Celle du stade de Nzeng-Ayong, est désormais prévue le 17 juin. Tandis que l’étape du stade d’Angondjé est reportée au 24 juin.

Dans le même sens, la distribution des kits aux femmes inscrites, préalablement annoncée pour 26 mai, se fera finalement les 1er et 2 juin prochain, selon les modalités et les sites qui seront communiqués, en temps utile, par le comité d’organisation. Par ailleurs, a précisé le ministère des Sports : «Les inscriptions restent ouvertes sur l’ensemble des sites retenus, à savoir certaines grandes surfaces de Libreville et ses banlieues». Il s’agit notamment de l’Hôtel de ville de Libreville et certaines mairies d’arrondissements de Libreville, Owendo et Akanda.

Destiné à favoriser la vulgarisation et la pratique de l’activité sportive chez les femmes de manière particulière, Libreville Fitness Tour est présenté par ses promoteurs comme «une belle occasion de muscler le corps et vivifier le cœur, tout en s’amusant».