Crédité d’une carrière ponctuée de troubles du fait de son franc-parler, la star ivoirienne de reggae, Tiken Jah Fakoly, sort une nouvelle vidéo qui rend hommage au chef d’état Amadou Toumani Touré.  L’œuvre est tirée de son dernier album «Alerte».

Tiken Jah Fakoly

Intitulée «Amadou», un nouveau vidéo-clip de Tiken Jah Fakoly rend hommage au président du Mali Amadou Toumani Touré, victime récente d’un coup d’Etat. Depuis une bonne dizaine d’années, l’artiste engagé, est d’ailleurs installé au Mali, théâtre dudit putsch.

Afin d’attirer l’attention des Africains sur l’importance de l’alternance au pouvoir dans l’ancrage du processus de démocratisation du continent, la star de reggae donnait, fin janvier 2012, une conférence de presse visant à  informer le peuple malien de sa décision de rentrer en Côte d’Ivoire pour y apporter sa petite pierre à la réconciliation nationale. Pour cela, un maxi single de deux titres avait été présenté au public, effort dans lequel, on retrouve ce titre.

On note que quelques semaines avant le coup d’État, le chanteur ivoirien déclarait déjà, «Je suis venu ici dans une situation difficile, la Côte d’Ivoire était en guerre en 2002. Je suis venu au Mali pour éviter les menaces qui m’avaient été proférées. J’ai été bien accueilli au Mali, on m’a dit que je suis parti de chez moi et que je suis venu chez moi au Mali. On me l’a dit, on me l’a prouvé, on me le prouve tous les jours.  Je suis bien au Mali, j’ai des liens avec le Mali qui sont très importants. Même si je veux partir définitivement du Mali, je ne peux pas partir, parce que j’ai des investissements au Mali, j’y ai des liens. Il y a ma fille qui est mariée ici, ma petite fille est malienne, les liens sont forts…»

De fait, dans la chanson «Porte de l’histoire», Tiken Jah Fakoly rend hommage à des présidents africains ayant  accepté l’alternance dans leur pays. Parmi eux, Nelson Mandela, Léopold Sédar Senghor, Abdou Diouf et Amadou Toumani Touré. La nouvelle vidéo vient conforter les textes du chanteur qui n’a cesse de militer pour la paix sur le continent africain.